skip to content

Amélioration des transports publics

Tomohiro Ohsumi / Getty Images | A Shinkansen bullet train travelling along inside of Tokyo. The transportation system in the city allows for millions of passengers to travel safely and efficiently around the year.
Les améliorations envisagées concernant les transports publics furent grandement accélérées en vue des Jeux Olympiques de Tokyo 1964 et donnèrent lieu à nombreuses innovations, avec des effets durables sur les trajets quotidiens de la population active, sur les déplacements touristiques et sur l’image du Japon au niveau international.

L’un des projets les plus célèbres fut le lancement du train à grande vitesse Shinkansen, reliant Tokyo à Osaka, dont la ligne fut mise en service neuf jours avant la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques. Le début des Jeux était la date butoir à respecter impérativement pour ce projet décidé en 1957, soit deux ans avant la désignation de Tokyo en tant que ville hôte des Jeux Olympique de 1964. La création de cette ligne ferroviaire permit à la population de faire le trajet d’une ville à l’autre deux fois plus vite qu’avec un train ordinaire, ce qui favorisait donc aussi la cohésion sociale du pays et attira l’attention des médias du monde entier.

Surnommé le “super express” par les pays occidentaux, il était considéré à l’époque comme le train le plus rapide au monde et une photographie du Shinkansen passant au pied du Mont Fuji s’imposa rapidement comme l’une des photographies emblématiques du Japon, contribuant ainsi à la naissance de la nouvelle image du pays, en tant que pôle technologique mondial. La ligne du Shinkansen fut ensuite étendue, afin de relier Tokyo et Osaka à d’autres régions du pays. L’excellence de l’infrastructure existant sur le plan des transports publics fut d’ailleurs l’un des aspects déterminants dans le succès de la candidature de Tokyo pour l’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

De plus, le monorail de Tokyo – inauguré trois semaines seulement avant l’ouverture des Jeux de Tokyo 1964 – devint la première application commerciale à grande échelle du concept de monorail en tant que moyen de transport de masse en milieu urbain. Suite à son lancement en 1964, des travaux permirent d’élargir son réseau. Depuis 2019, ce dernier a atteint une longueur totale de 17,8 km et le monorail transporte quotidiennement près de 300 000 passagers les jours ouvrables.

Les Jeux Olympiques de Tokyo 1964 contribuèrent également à accélérer l’extension des lignes du métro souterrain de Tokyo, ainsi que de l’autoroute métropolitaine, vaste réseau routier construit pour désengorger la ville en améliorant la circulation dans le centre, comme en périphérie. Sa construction fut essentielle pour permettre à la ville de répondre aux exigences en matière de transport durant les Jeux, mais constitua aussi un élément clé à long terme, vital pour la croissance démographique et économique continue de Tokyo. Toutefois, ce réseau routier fut remis en question lorsque les plans de construction firent état d’une section de l’autoroute passant par-dessus le très emblématique pont de Nihonbashi. C’est pourquoi il a été décidé qu'après les Jeux Olympiques de Tokyo 2020, cette partie de l’autoroute deviendrait souterraine.

back to top En