skip to content

Positionnement international de Sydney

Jamie Squire / Getty Images | The athletes in action during the cycling leg of the Men's Triathlon event at the emblematic Opera House during the Olympic Games Sydney 2000.
Durant la préparation des Jeux Olympiques de Sydney 2000, deux des principaux objectifs du comité d’organisation étaient de se servir des Jeux comme d’un levier pour stimuler le statut international de Sydney en tant que ville novatrice et avancée sur le plan technologique, ainsi que d’en faire une destination touristique et un centre d’affaires au rayonnement international.

Bien qu’il soit difficile de quantifier les retombées sur les plans du tourisme et des affaires, l’organisation des Jeux a tout de même donné l’occasion à Sydney de montrer qu’elle était capable de mettre sur pied une manifestation de cette ampleur. Depuis l’an 2000, la ville a continué d’être un lieu privilégié pour les bureaux régionaux de grandes sociétés internationales.

De plus, d’un point de vue commercial, les statistiques ont régulièrement montré que la tenue des Jeux a eu des effets très bénéfiques pour la ville de Sydney. La construction de nouveaux hôtels pour accueillir le public olympique, décidée par le conseil municipal de la ville de Sydney, avait permis d’augmenter la capacité hôtelière de la ville de 25 % et, en 2003, le nombre annuel de nuitées dans le quartier des affaires de Sydney dépassa même, pour la première fois, le seuil des sept millions.

Déjà avant le début des Jeux, le relais de la flamme olympique – laquelle, partie de Grèce et arrivée à Uluru, avait ensuite sillonné toute l’Australie durant 100 jours – avait généré une très large publicité et suscité l’intérêt dans l’ensemble du pays. Toutefois, selon les chercheurs, les retombées attendues sur le plan touristique pour la ville de Sydney après les Jeux ne se matérialisèrent pas. En réalité, de l’an 2000 à 2009, Sydney enregistra même une diminution de sa part du tourisme international, du fait de certains des facteurs, allant de la valeur élevée du dollar australien à l’épidémie de SRAS en Asie, sans oublier la récession mondiale.

Cependant, malgré le nombre de séjours de visiteurs étrangers en Nouvelles-Galles du Sud passé de 60,9 millions en 1999 à 93,7 millions en 2017, force est de constater que l’essentiel de cette augmentation est survenu depuis 2011, d’où la difficulté de déterminer si les Jeux Olympiques de Sydney 2000 ont réellement eu un effet résiduel ou non.

back to top En