skip to content

Développement urbain

Phper / Dreamstime.com | A view of Homebush Bay. The Parramatta River and the Bennelong Bridge in Rhodes and Wentworth Point in Sydney
L’une des plus grandes réussites des Jeux Olympiques de Sydney 2000 fut la transformation de Homebush Bay, zone particulièrement dégradée de la ville qui avait accueilli par le passé des abattoirs et des dépôts pour des déchets liquides.

Le centre de cette zone dégradée fut transformé pour devenir le parc olympique de Sydney, dans le cadre du réaménagement complet de la région. De 1999 à l’an 2000, un total de 5 660 nouvelles unités de logement fut construit aux alentours de Homebush Bay, ainsi que des immeubles de bureaux et d’appartements de haut standing dans le centre du parc. Après les Jeux, la Commonwealth Bank of Australia transféra 3 500 employés dans l’un de ces nouveaux immeubles de bureaux de Homebush Bay. D’autres anciens sites industriels désaffectés furent également réaménagés pour en faire des zones résidentielles, par exemple à Newington, au bord de l’océan et à Mariner’s Cove.

Le centre-ville de Sydney traversa également une importante phase de réaménagement avant les Jeux, laquelle s’inscrivait dans une stratégie à long terme visant à rendre la ville plus attrayante pour y travailler, y vivre ou y séjourner, cela en améliorant les infrastructures publiques et en augmentant le nombre d’espaces verts.

Les principaux parcs publics, les places et les trottoirs furent entièrement repensés, repavés, équipés de systèmes d’éclairage public modernes et agrémentés d’arbres supplémentaires. Parmi les nombreux réaménagements du centre-ville, citons la restructuration de l’un des pâtés de maisons faisant face à la remarquable cathédrale de Sydney, afin de mettre en valeur son architecture gothique classique, cela grâce à la conception d’une nouvelle place publique, d’un parc adjacent et d’une piscine sous-terraine.

La création du parc olympique de Sydney était au cœur même de cette volonté d’accélérer le développement urbain avant les Jeux, développement devenu un héritage durable. Le parc accueille aujourd’hui 230 entreprises et plus de 14 millions de visiteurs par an, notamment en organisant diverses manifestations.

Depuis 2010, les autorités du parc olympique de Sydney ont travaillé à l’élaboration d’un plan directeur pour 2030, afin de développer le parc de manière durable et d’en faire le lieu d’accueil de manifestations sportives, culturelles et de spectacles, cela tout en créant plus de 30 000 emplois et en s’engageant à concevoir un espace zéro carbone d’ici à 2030.

back to top En