skip to content

Présentation générale

IOC
La totalité des 12 sites sportifs construits à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de Sotchi 2014 ont été utilisés au service de multiples projets ayant trait au sport, à la culture, à l’éducation, au tourisme ou au divertissement.

Ces sites sont regroupés en deux noyaux : un noyau côtier situé dans la vallée d’Imeretinskaya, au bord de la mer Noire, et un noyau montagnard situé près du village de Krasnaïa Poliana.

La région continue de tirer profit des sites olympiques de ces deux noyaux. Le stade Fisht, théâtre des cérémonies d’ouverture et de clôture, est par exemple devenu le centre d’entraînement de l’équipe nationale russe de football et a accueilli des tournois de la FIFA, notamment certains matches de la Coupe des Confédérations 2017 et de la Coupe du monde 2018. En 2015, l’arène Shaïba, qui avait accueilli des épreuves de hockey pendant les Jeux, est devenue l’Académie Sirius. Ce centre de formation offre aux jeunes Russes présentant des aptitudes particulières dans les domaines du sport, des sciences et de l’art la possibilité de développer leurs compétences. Le complexe Rosa Khutor, la plus grande station de ski alpin russe, a accueilli le Championnat du monde de ski FIS Junior en 2016. La même année, près de deux millions de visiteurs s’y sont rendus, soit 600 000 de plus que l’année précédente. Après les Jeux, le parc olympique a attiré un nouveau projet d’investissement avec la création de l’Autodrome de Sotchi, un circuit de course automobile. Chaque année depuis 2014, le Grand Prix de Formule 1 de Russie y est organisé.

CIO
back to top En