skip to content

Séoul 1988 : la Corée du Sud s’ouvre au monde

2018 / Aurélie Lemouzy / IOC | Children skating by the World Peace Gate at the entrance of the Seoul Olympic Park.
Date
25 juin 2020
Tags
L'héritage de Séoul 1988
Les Jeux Olympiques de Séoul 1988 ont contribué à transformer l’image de la République de Corée, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur, d’un pays pauvre, divisé et ravagé par la guerre en un pays en plein essor économique et ouvert à la coopération.

Alliant la notion de développement aux valeurs olympiques, la devise officielle de l’édition coréenne –"Harmonie et progrès"– reflète bien cet élan. Les Jeux ont aidé la Corée du Sud à s’ouvrir au monde. Ils ont permis d’instaurer un dialogue international et de développer les infrastructures et le paysage culturel de Séoul tout en renforçant la fierté nationale.

Jeux internationaux

Avant 1988, l’image que renvoyait la République de Corée à l’étranger était intrinsèquement liée à la guerre. Après l’organisation réussie des Jeux de 1988, cette perception a changé du tout au tout et le pays a présenté au monde un nouveau visage. Dernière édition avant la fin de la guerre froide, les Jeux Olympiques de 1988 se sont par ailleurs déroulés à un moment charnière. À cette occasion et grâce aux fructueuses négociations menées sur la scène internationale, les nations du monde entier se réunissaient pour la première fois depuis 1976 afin de célébrer pacifiquement le sport et l’amitié.

Stratégie à long terme en matière de sport

À la suite des Jeux Olympiques de Séoul 1988, la Fondation coréenne pour la promotion du sport (KSPO) a été créée dans le but de gérer et d’exploiter les recettes générées. En Corée du Sud, plus de 85 % du budget et du financement dans le domaine du sport dépendent actuellement de cette organisation. Créée en 1989, elle est investie de cinq fonctions principales : elle appuie financièrement la promotion du sport à l’échelle nationale, et collecte et répartit les fonds ; elle installe et finance des sites sportifs, et développe l’industrie du sport ; elle mène des travaux de recherche en science du sport ; elle pilote des projets commémorant les Jeux Olympiques tenus à Séoul et soutient des programmes éducatifs pour la jeunesse. La Fondation assure la gestion post-olympique des sites et la continuité des projets sportifs lancés lors des préparatifs des Jeux de Séoul 1988.

Transformation urbaine

Séoul est souvent citée comme exemple de réussite en matière de transformation urbaine d’une ville hôte des Jeux. Le quartier de Jamsil, où ont été construites la plupart des installations olympiques, notamment le parc olympique, a bénéficié d’investissements en infrastructure qui l’ont élevé en modèle d’urbanisme pour l’ensemble du pays. Des travaux de modernisation ont également été entrepris sur les rives du fleuve Han, aujourd’hui dotées d’espaces verts et de systèmes de transport et de communication plus performants. Offrant un large éventail d’activités sportives, éducatives, culturelles et de loisirs, le parc olympique figure aujourd’hui parmi les principales attractions touristiques de Séoul.

Relations diplomatiques

Les Jeux Olympiques ont créé une plateforme internationale pour le développement de nouvelles relations diplomatiques et économiques en Corée du Sud. Les relations diplomatiques que la Corée du Sud a établies avec les pays communistes pendant la préparation des Jeux ont permis aux entreprises coréennes de conclure d’importants contrats commerciaux. La valeur des exportations internationales vers ces pays a atteint 3,65 milliards de dollars (USD) en 1988, soit une augmentation de 80 % par rapport à l’année précédente. Les premiers projets de réconciliation entre le Nord et le Sud ont également vu le jour à cette période.

Fierté nationale

Les Jeux Olympiques ont dynamisé la participation et l’engagement de la société civile, et créé un sentiment nouveau d’intégration sociale, de fierté et de confiance. L’attention internationale dont le pays a bénéficié pendant les Jeux a éveillé chez les Coréens un sentiment de fierté nationale, et l’organisation réussie des Jeux a amélioré l’estime de soi, la confiance et le moral de la population. Les Jeux Olympiques de 1988 étaient le premier événement sportif majeur organisé dans le pays. En accord avec les principes fondamentaux de l’Olympisme, les Coréens ont été sensibilisés à la responsabilité citoyenne. L’engagement civique impulsé par les Jeux Olympiques a joué un rôle certain dans la démocratisation du pays. Il a également favorisé l’organisation d’autres événements majeurs tels que la Coupe du monde de football de 2002 et les Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

Sources
back to top En