skip to content

L’essor du tourisme

Carl Court / Staff / Getty Images | Tourists pose for a photograph with Gyeongbokgung Palace and Bugaksan Mountain in the background.

Lors de la préparation des Jeux Olympiques, Séoul s’est dotée de nouvelles infrastructures touristiques, et a notamment investi dans la création de nouveaux logements, la rénovation de l’aéroport de Séoul et du système de transport, l’aménagement de parcs et l’amélioration de la qualité des services touristiques. Deux ans avant les Jeux Olympiques de Séoul 1988, le gouvernement coréen a lancé une campagne promotionnelle internationale ciblée basée sur l’organisation de séminaires et l’intensification des relations publiques. Des équipes spécialement formées ont été envoyées en Europe, en Amérique, en Asie du Sud-Est et au Japon pour promouvoir les offres touristiques élaborées pour les Jeux Olympiques.

À la suite de cette campagne, le nombre de visiteurs internationaux en Corée du Sud a augmenté de 16,4 % en 1986, de 12,9 % en 1987, de 24,9 % en 1988 et de 16,6 % en 1989. Ces chiffres montrent que la demande touristique s’est accrue deux ans avant l’accueil des Jeux et a perduré après l’événement. Lors des trois années qui ont suivi les Jeux, le secteur du tourisme a rapporté 1,3 milliard de dollars. L’augmentation constante du nombre de visiteurs internationaux en Corée du Sud a permis à l’industrie du tourisme de se développer sur le long terme dans le pays. Selon l’Organisation coréenne du tourisme, 3,9 millions de personnes ont visité le pays en 1997 contre 13,3 millions en 2017.

back to top En