skip to content

Gouvernance nationale en matière de sport

2016 / International Olympic Committee (IOC) / HUET, John - All rights reserved | Team Korea during the parade of athletes at the Opening Ceremony of the Olympic Games Rio 2016.

En 1981, la République de Corée ne disposait d’aucune instance ministérielle consacrée au sport. Faisant suite à la décision d’accueillir les Jeux Olympiques, le gouvernement coréen a créé un ministère des Sports afin de coordonner l’organisation des Jeux et le développement et la promotion du sport dans le pays. Le ministère s’est vu confier l’ensemble des tâches administratives liées au sport, jusqu’alors gérées sous l’angle de l’éducation. Il a soutenu la formation d’athlètes de haut niveau et la professionnalisation de certains sports. Avant 1981, seuls la boxe et le golf étaient considérés comme des sports professionnels en Corée du Sud. En 1993, grâce à l’action du ministère des Sports, le baseball, le football et la lutte coréenne sont venus s’ajouter à la liste, parmi d’autres sports. Cette tendance a continué dans les années qui ont suivi, tout comme l’amélioration du système sportif de haut niveau en Corée.

À la fin des années 1980 et après l’organisation réussie des Jeux Olympiques de Séoul 1988, l’intérêt de la population pour le sport s’est rapidement accru, incitant le gouvernement à adopter de nouvelles mesures pour mettre le sport à la portée de tous. Dans ce contexte, le Conseil coréen du sport pour tous a été fondé en 1991, avec pour mission d’encourager les Coréens à pratiquer une activité physique quotidienne. Entre autres initiatives, le Conseil a fait installer des infrastructures et des équipements sportifs dans les écoles et les lieux publics. En octobre 2016, le Conseil coréen du sport pour tous a fusionné avec le Comité National Olympique coréen, qui est désormais l’organisme fédérateur en charge du sport de haut niveau et du sport pour tous.

back to top En