skip to content

Aperçu


Sur les 13 sites sportifs construits pour les Jeux Olympiques de Séoul 1988, 12 sont encore exploités aujourd’hui et accueillent diverses activités sportives, culturelles, éducatives, de loisirs et de divertissement. Le gymnase Sangmu, qui a accueilli les épreuves olympiques de lutte en 1988, a été démoli en 2013 après la délocalisation du centre sportif des forces armées coréennes, qui détenaient et géraient le site. Vingt-et-un autres sites préexistants ont été réaménagés pour accueillir des événements sportifs lors des Jeux. Le complexe sportif de Séoul et le parc olympique ont accueilli les épreuves de la plupart des 23 sports figurant au programme officiel.

IOC

L’ensemble des sites du parc olympique sont toujours fréquemment utilisés, pour le sport de haut niveau comme pour le sport de loisir. Par exemple, les courts de tennis olympiques accueillent chaque année le tournoi de Corée de la WTA et la piscine olympique demeure un site sportif et récréatif dynamique, avec plus de 4 000 usagers quotidiens. Le parc offre également différents circuits de course à pied ainsi que des parcours santé. À partir de 1988, le parc olympique s’est mué en un centre névralgique où convergent arts et culture, loisirs et sport, environnement et histoire. Dans la partie sud, un parc de sculptures rassemble une collection riche et variée de sculptures modernes d’artistes provenant de 66 pays différents tandis que le musée olympique de Séoul recrée l’ambiance des Jeux de 1988, proposant un vaste éventail d’expositions sur les thèmes du sport et de la culture. Géré par la Fondation coréenne pour la promotion du sport, le complexe accueille en moyenne 14 000 visiteurs locaux et touristes par jour.

back to top En