skip to content

Sites de ski

Chuchart Duangdaw | Dreamstime.com / Ski slopes close to Sapporo during Winter.
Les épreuves de ski alpin ont été réparties sur deux sites à Sapporo 1972. Le slalom et le slalom géant ont eu lieu au Mont Teine, qui était déjà une station de ski renommée en Asie.

Un nouveau téléphérique de 31 places, capable de transporter 330 personnes à l'heure, et deux télésièges, capables de transporter 600 passagers à l'heure, ont été construits pour améliorer l'accès aux deux parcours de slalom.

La piste de slalom a été tracée sur le versant nord du deuxième plus haut sommet de la montagne. D'une superficie de 14 000 mètres carrés, elle était - et est toujours - visuellement impressionnante. Par temps clair, les spectateurs pouvaient voir tout le parcours, du haut jusqu’en bas.

Les Jeux Olympiques d'hiver ont placé le Mont Teine sur la carte du monde. Le site a accueilli par la suite la compétition de ski alpin des Jeux asiatiques d'hiver à trois reprises (1986, 1990 et 2017), ainsi que les épreuves de ski alpin des Universiades d'hiver en 1991. Il est connu comme l'une des meilleures destinations de ski du Japon, réputé pour la qualité de sa neige poudreuse.

Il contient deux "zones" - Highland et Olympia - et une station centrale avec des installations situées directement sur les pistes, comprenant des restaurants, des écoles de ski et des magasins de location. Il y a également un snowpark pour les snowboarders et les skieurs freestyle.

L'école de ski Teine Olympia a toujours bonne réputation. Première école de ski d'Hokkaido à être agréée par la fédération japonaise de ski, elle a produit de nombreux excellents skieurs.

En 1972, le site pour le ski alpin était le mont Eniwa dans le parc national de Shikotsutoya. S'élevant à 1 320 m au-dessus du lac Shikotsu, ce volcan actif était le seul site proche qui pouvait offrir les conditions topographiques adéquates pour accueillir les épreuves de ski alpin.

La décision d'utiliser ce lieu a suscité une controverse. Les plans visant à en faire un site permanent ont été rejetés après l'opposition du public et d'un groupe de protection de la nature. Le ministère des Affaires sociales de Sapporo était également inquiet et n'a donné son accord pour un site temporaire qu'à la condition que toutes les installations soient enlevées par la suite et que la zone soit restaurée de manière permanente dans son état d'origine après les Jeux.

Les deux parcours avaient une largeur de 20 à 60 mètres, et environ 20 hectares de forêt ont été abattus pour leur faire place. Le site a été démantelé après la compétition et la forêt a été replantée avec succès.

back to top En