skip to content

Impact économique

Jeremy Christensen | Dreamstime.com / Salt Lake Valley and City panoramic views from the Red Butte Trail.
L'Utah a calculé que la préparation et l'accueil des Jeux Olympiques d'hiver de 2002 avaient généré cinq milliards de dollars de production économique nette supplémentaire.

Vient s'ajouter à cette somme 1,3 milliard de dollars de dépenses ayant un impact économique direct pour l'Utah (c'est-à-dire des dépenses provenant de l'extérieur de l'Utah et effectuées en Utah). La hausse des recettes est principalement attribuable au financement des Jeux Olympiques (40 %) et à l'augmentation des ventes, du revenu et de la perception des impôts fonciers (45 %). Les recettes fiscales nettes (recettes supplémentaires moins dépenses supplémentaires) du gouvernement de l'État et des autorités locales se sont élevées à 76 millions d'USD pour la période 1996-2003.

On estime que les Jeux ont généré 45 000 emplois-années (emploi à plein temps pour une personne pendant un an, mesuré par une norme de 2 080 heures d'emploi par an), soit 0,5 % du total de l'Utah, et ont contribué à 20 % de la croissance de l'emploi en Utah pendant la période de cinq ans allant de 1998 à 2002.

Bien que tout le monde reconnaisse le coup de fouet économique temporaire créé par les Jeux pour l'Utah, l'ampleur de cet impact n'est pas cohérente entre les différentes études.

Une légère récession économique en 2002 a atténué les effets immédiats du pouvoir d'achat après les Jeux. La croissance de l'emploi ne s'est pas poursuivie dans les années qui ont suivi les Jeux Olympiques. Certains hôtels, restaurants et commerces ont connu un boom, mais les entreprises de secteurs tels que les services aux entreprises, la finance, les assurances, l'immobilier, les stations de ski, les transports et la construction ont souffert.

Les Jeux Olympiques semblent avoir protégé les habitants de l'Utah des effets d'une récession qui a été plus durement ressentie dans d'autres régions des États-Unis. Ils ont fourni des infrastructures indispensables, fait avancer des projets de développement qui auraient pu être mis entre parenthèses et fourni du travail à de nombreuses personnes qui, sans eux, auraient pu se retrouver au chômage.    

Les améliorations apportées aux infrastructures avant les Jeux profitent toujours à la communauté locale. Parmi celles-ci, citons un nombre accru de chambres d'hôtel, un plus grand nombre d'équipements dans les stations de ski, un système d'autoroutes entièrement rénové, deux lignes de métro léger et le remplacement des équipements urbains de la ville, vieux de 150 ans.

Sur le long terme, le tourisme a été stimulé grâce à l'exposition mondiale dont a bénéficié Salt Lake City, associée à la modernisation des infrastructures. Les dépenses directes des skieurs et des snowboardeurs visitant Salt Lake City ont augmenté de 67 %, passant de 704 millions de dollars en 2002-2003 à 1,2 milliard de dollars en 2010-2011, selon l'Economic Development Corporation of Utah.

En 2020, il a été rapporté que l'accueil par l'Utah d'événements sportifs ultérieurs a permis d'injecter environ deux milliards de dollars dans l'économie de l'État, l'Utah enregistrant une hausse de 72 % dans le nombre de visites de skieurs entre 2002 et 2019.

back to top En