skip to content

Amélioration des liaisons routières

Xavi Gomez/Cover/Getty Images | Overlooking from to Montjoic: Port, World Trade Centre and Ronda litoral.
Les Jeux Olympiques de Barcelone 1992 ont permis de relier entre eux les quartiers de Barcelone qui ont accueilli diverses épreuves olympiques grâce à de nouvelles liaisons routières, ce qui a apporté un bénéfice durable à la population. L'objectif était également de faciliter l'accès à la ville et de réduire les embouteillages en centre-ville.

Sur la base du Plan Métropolitain Général de 1976, un système bien coordonné de routes et de rocades a été établi afin de relier les quatre zones de la ville, où les principales installations olympiques ont été construites : Parc de Mar, Montjuïc, Diagonal et Vall d'Hebron. La Ronda de Dalt et la Ronda Litoral étaient les deux principales rocades qui reliaient les deux sites pendant les Jeux Olympiques, contribuant ainsi à éviter la circulation en centre-ville. Ces routes ont également facilité l'aménagement de 41 km de tunnels de services publics (électricité, réseaux téléphoniques et gaz), les sociétés de services publics participant financièrement aux travaux.

Aujourd'hui, après plus de 25 ans de développement continu, ces routes ne peuvent absorber complètement le flux croissant des véhicules de la ville. Pour faire face aux problèmes de circulation actuels, le Plan de mobilité urbaine 2013-2018 de Barcelone a défini des lignes directrices en matière de mobilité pour la ville dans les années à venir, en mettant l'accent sur la durabilité.

back to top En