skip to content

Aperçu

IOC

Sur les 22 nouveaux sites sportifs construits pour les Jeux Olympiques d'Athènes 2004, 14 sont toujours utilisés. Par exemple, la halle olympique de Galatsi accueille des compétitions sportives tels que du basketball et de la gymnastique rythmique, des cours d'art, des concerts, des émissions de télévision et des bureaux du gouvernement. Le centre nautique Agios Kosmas est devenu une marina privée, tandis que le Centre International de Radio-Télévision a été reconverti en l'un des centres commerciaux les plus populaires d'Athènes. De plus, le village olympique et le village des médias ont été vendus et transformés en résidences privées et le pavillon des sports de Faliro est devenu un centre des congrès qui accueille des foires commerciales et des concerts. Le stade Karaïskaki, lequel a été reconstruit pour les Jeux, abrite le club de football le plus décoré de Grèce, l'Olympiakos.

CIO

Huit sites olympiques n'ont toutefois pas connu le même sort, en particulier dans le complexe Helliniko, qui a été construit dans la zone de réaménagement plus large de l'ancien aéroport d'Athènes, au sud de la ville. L'absence de progrès dans le projet de développement global a fait que, mis à part l'utilisation sporadique de la halle couverte pour l'escrime, les cinq autres sites de ce complexe restent inutilisés. Trois autres installations situées dans d'autres zones de la ville ne sont pas non plus utilisées, à savoir le stade olympique de volleyball de plage de Faliro, la salle d'haltérophilie olympique de Nikaia et le complexe olympique Goudi, lequel a été utilisé comme théâtre pendant quelques années à l'issue des Jeux.

back to top En