skip to content

Un symbole d'espoir

1920 / International Olympic Committee (IOC) - All rights reserved | Families on the streets cheering for the athletes during the men’s road cycling race.
L'organisation des Jeux Olympiques d'Anvers 1920 a été et continue d'être d'une importance symbolique significative. À l'époque, les pays du monde entier subissaient les effets dévastateurs de la guerre et de la pandémie de grippe espagnole. Les citoyens aspiraient à l'unité et à la paix. Le rassemblement de 2 626 athlètes en Belgique, deux ans seulement après que le pays eut été libéré de l'occupation, est une reconnaissance de cette aspiration.

Bien qu'Anvers ait été choisie pour accueillir les Jeux Olympiques de 1920 en hommage à une Belgique frappée par la guerre, la candidature avait été présentée avant la guerre, en 1913.

Lorsque la ville a été désignée pour accueillir les Jeux, le monde était dans un état de dévastation, et la Belgique était aux prises avec des problèmes économiques et sociaux en raison de la guerre. Au niveau local, le scepticisme était bien présent pendant les préparatifs olympiques. Les pays vaincus ont exprimé leur désaccord, déçus et amers de ne pas être invités à participer aux Jeux d'Anvers. Malgré ces défis, l'événement olympique a eu lieu deux ans à peine après l'Armistice, avec la participation de 29 pays des cinq continents.

Au fil du temps, les Jeux Olympiques d'Anvers 1920 ont été reconnus comme un symbole d'espoir, de force et de paix. Ils sont considérés par beaucoup comme un jalon important de l'internationalisme idéaliste – une réaction au nationalisme qui a déclenché les guerres de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

back to top En