skip to content
Deon Hemmings Getty
Date
03 août 1996
Tags
Atlanta 1996 , Actu CIO , Athlétisme

Hemmings, première dame jamaïquaine en athlétisme


Aussi étrange que cela puisse paraître aujourd’hui, avant Atlanta 1996, aucune Jamaïquaine n’avait remporté de médaille d’or olympique en épreuve individuelle dans l’Histoire des JO. Cela allait cependant changer grâce au génie de Deon Hemmings.

Bonne coureuse du 400 m, Hemmings réalise cependant que bon nombre de ses contemporaines sont bien meilleures qu’elle. Alors, après avoir déménagé dans l’Ohio aux États-Unis pour y poursuivre ses études, elle décide que le 400 m haies lui convient mieux.

Sa belle histoire commence alors. En 1992, moins de deux ans après avoir goûté à la discipline, Hemmings se retrouve en finale olympique où elle termine septième. Après ces progrès fulgurants, la Jamaïquaine n’a qu’une envie : s’illustrer à la prochaine édition des Jeux Olympiques, à Atlanta.

Elle doit cependant faire face à une rude concurrence. Les Américaines Kim Batten et Tonja Buford viennent toutes deux de battre le record du monde et détiennent des temps près d’une seconde plus rapide que le record personnel d’Hemmings. Mais pour remporter des titres majeurs, il faut savoir être performant au bon moment. Hemmings va donc montrer qu’elle sait livrer sa meilleure prestation quand il le faut.

En demi-finale, elle court en 52,99 secondes. Non seulement elle passe sous la barre des 53 secondes pour la première fois de sa carrière, mais elle bat son record personnel d’une demi-seconde. Cette performance va donc lui donner un avantage psychologique et la débarrasser de son complexe d’infériorité.

En finale, Hemmings mène la course après 200 mètres, mais les Américaines n’ont pas dit leur dernier mot. Après les huit premières haies, rien ne sépare Hemmings, Batten et Buford, mais la Jamaïquaine parvient à accélérer dans la dernière ligne droite. Elle devance ses concurrentes après la neuvième haie et creuse l’écart sur la dernière haie pour finir deux mètres devant Batten. Quand elle franchit la ligne d’arrivée en tête, elle compte 0,26 seconde d’avance sur sa plus proche concurrente. Elle devient ainsi la première championne olympique individuelle jamaïquaine et établit un nouveau record olympique.

Deon HEMMINGS Getty

Présente également à Sydney quatre ans plus tard, Hemmings décroche l’argent au 400 m haies et l’argent également au relais 4 x 400 m avec l’équipe de Jamaïque.

back to top En