skip to content
Date
02 févr. 1980
Tags
Lake Placid 1980 , Ski alpin , Liechtenstein

Hanni Wenzel savoure l'or du slalom

Tandis qu'Hanni Wenzel dévalait vers sa troisième médaille olympique à Lake Placid en 1980, elle fut accompagnée par les cris d'encouragement de trois supporters liechtensteinois armés de drapeaux. Leur voyage de dernière minute vers les États-Unis s'avéra payant, car Wenzel remporta l'épreuve féminine de slalom, offrant à la petite principauté européenne un rare moment de gloire sportive.

Wenzel, née en Allemagne de l'Ouest, déménagea au Liechtenstein à l'âge d'un an. Faisant preuve d'un talent précoce sur les pistes, elle obtint la nationalité liechtensteinoise suite à sa victoire en slalom lors des Championnats du Monde de St Moritz en 1974.

Deux ans plus tard, aux Jeux Olympiques d'Hiver d'Innsbruck, après s'être entraînée aux côtés de l'équipe nationale suisse, Hanni décrocha une médaille de bronze en slalom géant, avant de remporter la Coupe du Monde en 1978.

Lors de la course de slalom de Lake Placid, elle fila sans peine entre les 52 et 53 portes des deux tracés, triomphant avec un temps global de 1:25:09 ¬¬et héritant du titre officieux de compétitrice exceptionnelle de ces Jeux.

L'athlète de 23 ans avait déjà obtenu une médaille d'or lors des deux jours de compétition de slalom géant grâce à une chute de sa grande rivale, la Suissesse Marie-Theres Nadig, en première manche.

Elle avait également fait sensation huit jours plus tôt, dans l'épreuve féminine de descente, en remportant de manière complètement inattendue la médaille d'argent derrière l'Autrichienne rapide comme l'éclair Annemarie Moser-Pröll. Une fois encore, Nadig fut reléguée à la troisième place lors de cette course, rendue encore plus difficile par des vents de 120 km/h.

Le Liechtenstein avait déjà gagné des médailles lors de précédents Jeux Olympiques d'Hiver, mais Wenzel fut la première athlète à lui apporter l'or. De plus, en accumulant deux médailles d'or et une d'argent en une même édition des Jeux, elle reproduisit l'exploit accompli par la légendaire Rosi Mittermaier quatre ans auparavant.

Le frère d'Hanni, Andreas, contribua lui aussi au butin de leur pays d'adoption en remportant une médaille d'argent en slalom géant. Outre son succès olympique, Hanni Wenzel gagna neuf courses de Coupe du Monde en 1980 et décrocha les titres du classement général, du slalom géant et du combiné cette même saison.

Après l'obtention de sa dernière médaille à Lake Placid, Wenzel déclara aux journalistes : « C'est le plus grand succès de ma carrière. »

Le Liechtenstein était d'ordinaire si peu représenté dans les cérémonies de remise de médailles olympiques que les spectateurs furent quelque peu déconcertés en voyant Hanni Wenzel gravir les marches du podium au son du célèbre God Save the Queen : l'hymne britannique se chante en effet sur la même musique que celui de la Principauté.

La carrière de skieuse de Wenzel dura encore quatre ans et elle se retira après les Jeux de Sarajevo de 1984 avec un palmarès de deux titres olympiques, quatre titres mondiaux, deux victoires au classement général de la Coupe du Monde, trois victoires dans des disciplines de la Coupe du Monde ainsi que trois titres en combiné et un total de 33 victoires en Coupe du Monde. Parmi toutes les skieuses alpines de l'histoire olympique, seules Vreni Schneider et Katja Seizinger ont surpassé Hanni Wenzel.

back to top