skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Hanna Öberg surprend les favorites dans l'individuelle 15 km !

La Suédoise Hanna Öberg crée une belle surprise en maitrisant l'exigeante individuelle 15 km sur le stade de biathlon d'Alpensia. Sans faute au tir, elle devance deux des principales favorites au départ de la course : la Slovaque Anastasia Kuzmina et la gagnante allemande du sprint et de la poursuite, Laura Dahlmeier, qui augmentent toutes deux leur collection de médailles olympique.

Hanna Öberg n'avait jamais obtenu de podium en Coupe du monde, ni aux championnats du monde. La championne du monde junior du sprint et de la poursuite en 2016 à Cheile Gradistei (Roumanie), 22 ans, est montée en puissance dans ces Jeux : 7e du sprint, 5e de la poursuite, elle réussit le sans-faute dans l'exigeante individuelle 15 km où l'erreur au tir ne pardonne pas (une minute de pénalité à chaque cible manquée), s'est montrée très rapide sur ses skis, et a déjoué tous les pronostics pour succéder à la Biélorusse Darya Domracheva, qui s'est classée 27e ce jeudi en commettant quatre fautes.

Getty Images

"Je me suis impressionnée moi-même et je suis très surprise. Je n'y aurais jamais cru avant et gagner cette course est juste incroyable", a déclaré la Suédoise, qui n'évolue que depuis un an et demi sur le circuit de la Coupe du monde.

Je n'arrive pas à croire à ma performance. Je suis super contente d'avoir réussi le tir parfait. Mes entraineurs m'ont amené ici en très grande forme. Hanna Öberg Suède
Getty Images
Kuzmina et Dahlmeier saluent l'étonnant succès de Öberg

Avec deux cibles manquées , mais le temps net le plus rapide sur le parcours, la Slovaque Anastasia Kuzmina a arraché la médaille d'argent à 24 secondes et 7 centièmes. C'est son cinquième podium olympique après l'or du sprint à Vancouver 2010 et Sotchi 2014, ainsi que l'argent de la poursuite en 2010 et à PyeongChang 2018.

"Pour être honnête, c'est l'épreuve dans laquelle j'avais le moins d'ambitions parmi toutes les courses individuelles. Mais je me suis dit que c'était une autre chance d'attraper une médaille. Je voulais être très concentrée. J'ai senti le plein soutien de ma famille dans les tribunes. J'ai maintenant deux médailles d'argent ici, et c'est une grande joie. Tout le monde est surpris par le résultat de Hanna. Dans l'individuelle, le vainqueur doit réaliser le sans-faute et c'est fait, il a des ailes dans le dos. C'est vraiment bien que la nouvelle génération soit devant. C'est un nouveau défi.".

Getty Images

Quant à Laura Dahlmeier, qui a commis une faute à son premier tir couché, elle poursuit sa série de podiums à Alpensia : après avoir réalisé le doublé sprint/poursuite, elle est venue prendre le bronze à 41 secondes de la nouvelle championne olympique suédoise. Partie très tardivement (dossard n°80), elle a délogé au bout du suspense sa compatriote Franziska Preuss, la reine des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'Innsbruck en 2012 où elle avait remporté à 17 ans trois médailles d'or et une en argent. Sans faute dans cette individuelle, Preuss a pris la 4e place, à 18 secondes du podium.

"J'ai manqué une cible au premier tir" a dit Laura Dahlmeier. "Je savais qu'avec une faute, il était toujours possible d'accrocher le podium. Alors je me suis concentrée sur l'objectif. Tout le monde sait que cela a été un grand jour pour Hanna Öberg. C'est son premier podium. C'est vraiment bien, ça doit être un des plus beaux jours de sa vie. Ça a été une surprise pour tout le monde, mais c'est ça l'individuelle. Avec un bon tir, vous pouvez gagner. Aujourd'hui, il y a eu peu d'athlètes avec un 20 sur 20. C'est génial pour elle et pour toute l'équipe de Suède !".

back to top En