skip to content
Date
28 oct. 2014
Tags
Nanjing 2014 , JOJ , Actu CIO

Haltérophilie : les hommes forts ont fait le spectacle à Nanjing

Large victoire ou succès à l’arraché, les six journées de compétition en haltérophilie masculine ont passionné le public du Centre d’exposition international de Nanjing. Tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes pour monter sur leurs premiers podiums olympique, avec l’idée de goûter à nouveau à ce bonheur dans un futur proche.

17 août : Meng Cheng tranquillement vainqueur

En ouverture de la compétition d’haltérophilie, le Chinois Meng Cheng a remporté la médaille dans la catégorie des 56k, après avoir réalisé un total de 283 kg. Il a soulevé 128 kg à son troisième essai à l’arraché et 155 kg à l’épaulé-jeté, s’assurant ainsi un large succès. Derrière lui, le Viétnamien Tuan Nguyen Tran Anh  et l’Ouzbek Adkhamjon Ergashev ont terminé ex aequo avec 243 kg, mais la médaille d’argent est revenue à l’haltérophile vietnamien au bénéfice du poids (55,54 kg contre 55,92 kg).

Meng Cheng est à l'aise lorsqu’il s'agit de faire le spectacle au moment de soulever une barre. Avant chacun de ses essais, il s’avance lentement vers le plateau, se frotte les mains avec la magnésie tout en jetant un coup d’œil furtif au public du Centre d’exposition international. Il s’incline ensuite, pousse un grognement avant de placer ses mains sur la barre, d’abord la gauche, puis la droite. Quelques secondes plus tard, la charge se retrouve au-dessus de sa tête au terme d’un mouvement n’ayant semble-t-il demandé aucun effort.

« Je suis très fier d’avoir gagné l’or pour la Chine et je remercie les spectateurs », a-t-il déclaré. « J’étais nerveux et cela m’a donné beaucoup de confiance. J’espère pouvoir participer aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio. Mais ce n’était pas ma meilleure performance. J’ai déjà fait mieux à l’entraînement. »

De son côté, Adkhamjon Ergashev s'est dit satisfait de sa médaille de bronze. « C’est une belle victoire pour moi », a-t-il déclaré. « Je suis très fier d’apporter une médaille de bronze à mon pays. Meng Cheng a beaucoup de talent et honnêtement, il était plus fort que moi. »

18 août : Pak Jongiu se détache à l’épaulé-jeté

La compétition des 62kg a son lot d’émotions. Le Nord-Coréen Pak Jongju et l’Italien Mirko Zanni menaient le bal après l’arraché, les deux hommes ayant chacun soulevé 120 kg. Pak a ensuite porté 143 kg à bout de bras à l’épaulé-jeté pour un total de 263 kg, synonyme de médaille d’or.

Zanni n’a pas pu tenir la cadence et a dû renoncer à la lutte pour l’or, se contentant de regarder le Thailandais Sakda Meeboon soulever 144 kg à son troisième et dernier essai à l’épaulé-jeté pour la médaille d’argent.

Meeboon a totalisé finalement 256 kg, soit un de plus que Zanni, pourtant très content de son parcours. « Je suis incroyablement surexcité », a déclaré l’Italien. « Mes deux mois de travail acharné ont payé. »

19 août : 300kg tout rond pour Bozidhar Dimitrov Andreev 

Dans la catégorie 69kg et à l’issue de l’arraché, le Russe Viacheslav Iarkin comptait 134 kg, seulement kg d’avance sur son adversaire bulgare Bozidhar Dimitrov Andreev.
Mais à l’épaulé-jeté, Andreev s’est montré dominateur et son ultime tentative à 167 kg a scellé le sort de la compétition. Il a totalisé 300 kg alors que Iarkin a obtenu l’argent avec 294 kg.

Le Colombien Andres Caicedo Piedrahita, qui laissait échapper un sifflement strident avant chacun de ses essais, a pris le bronze avec un total de 290 kg.

Enfin, pour le plus grand plaisir du public, la Kazakh Mikhail Makeyev et le Néo-Zélandais Cameron McTaggart ont réalisé des sauts périlleux arrière pour fêter leurs ultimes barres. Ils se sont classés respectivement 4e et 10e.

21 août  : Hakob Mkrtchyan offre une première médaille d’or à l’Arménie 

Hakob Mkrtchyan a donné l’or à l’Arménie dans la catégorie 77 kg en soulevant 142 kg à l’arraché et 177 kg à l’épaulé-jeté, soit 319 kg au total.

L’Indien Venkat Rahul Ragala avec ses 141 kg en arraché, a dû se contenter de la deuxième place après avoir raté son dernier essai à 179 kg à l’épaulé-jeté. Ragala a terminé avec 316 kg au total et a concédé que la concurrence avait été « très rude ». « Je n’arrivais plus à respirer », a-t-il dit à propos de sa dernière tentative.

La lutte pour la troisième place a été âpre entre le Kazakh Zhaslan Kaliyev et l’Egyptien Ahmed Elsayed. Ce dernier pensait avoir arraché le bronze avec une dernière tentative réussie à 176 kg pour un total de 311 kg, mais les juges ont invalidé l’essai et révisé le total de l’Égyptien à 306 kg. Une décision qui a fait jubiler les supporters de Kaliyev, car elle lui a permis de monter sur la troisième marche du podium avec 310 kg.

22 août : Khetag Khuvgaev avec assurance

L’haltérophile russe Khetag Khuvgaev a décroché l’or dans la catégorie des 85 kg, déclarant après coup que sa victoire n’avait jamais fait le moindre doute. « C’était facile et je n’étais pas inquiet. Je savais que j’allais gagner », a-t-il déclaré.

La confiance du Russe était tout à fait légitime lors d’une soirée où il s’est imposé confortablement.  Khuvgaev n’a jamais semblé en danger et il a signé un total de 355 kg, soit 34 kg de plus que son dauphin ! Il a dominé l’épreuve dès sa première tentative, 150 kg à l’arraché, soit 10 kg de plus que quiconque pour un premier essai.

L’Ouzbek Farkhodbek Sobirov a décroché la médaille d’argent en épaulant et en jetant 174 kg, pour un total final de 321 kg.

Enfin l’Egyptien Mohamed Shosha a profité de son dernier essai de la soirée pour réaliser 178 kg à l’épaulé-jeté et coiffer l’Iranien Reza Beiralvand pour le gain de la médaille de bronze, 318 kg contre un de plus pour l’Iranien, quatrième.

23 août : une victoire éblouissante pour Simon Martirosyan

L’Arménien Simon Martirosyan a remporté la médaille d’or des +85 kg lors de la soirée de clôture des compétitions d’haltérophile des JOJ de Nanjing. Dès le départ, Martirosyan a adopté un rythme que personne n’a pu suivre.

La barre initiale de Martorosyan à l’arraché était de 170 kg, soit 30 kg de plus que celle soulevée par le médaillé d’argent serbe Tamas Kajdoci (145 kg).  Martirosyan a ensuite ébloui le public en réussissant 221 kg à l’épaulé-jeté, presque le double de son poids, afin de confirmer sa victoire imparable : après avoir 205 kg à sa seconde tentative à l’épaulé-jeté, Martirosyan a stupéfié les spectateurs en ajoutant 16 kg pour son troisième essai, réussi avec les pieds fermes et une barre levée de manière impeccable ! Son total olympique de 391 kg étant de 55 kg plus élevé que celui de Kajdoci.

Avec 327 kg au total, le Français Anthony Coullet a pris la médaille de bronze. Le plus beau match de la soirée a d’ailleurs été celui qui a opposé Coullet et l’Iranien Zadeh Pir Alvan pour la troisième place. Tout s’est joué sur la dernière barre, quand Coullet a réussi 186k kg à l’épaulé-jeté alors
qu’Alvan échouait à 191kg pour finir avec un total de 323 kg.

« C’est la première fois que je gagne quelques chose dans une compétition internationale », a dit Coullet » avant de  regarder le médaillé d’or, expliquant qu’il n’y avait eu aucun doute sur l’identité du vainqueur. « Il est fort, si fort, tellement fort ! » a-t-il observé.

back to top