skip to content
© 1976 / Frischauf-bild, Innsbruck
Date
11 févr. 1976
Tags
Innsbruck 1976 , Luge , Actualités Olympiques
Innsbruck 1976

Günther devient plus jeune champion olympique de luge

Lugeur kamikaze, Dettlef Günther devint le plus jeune médaillé d’or olympique de la discipline lorsqu’il décrocha le titre individuel masculin aux Jeux d’hiver de 1976.


L’athlète est-allemand, âgé de 21 ans à peine, boucla le parcours terrifiant du Centre olympique de glisse en 3’27’’688, contribuant au grand chelem de son pays en luge et en bobsleigh.

Sa victoire à Igls, au sud-est d’Innsbruck, reflétait non seulement son courage et ses qualités propres, mais également la préparation minutieuse effectuée par l’encadrement est-allemand avant les Jeux. Lors de l’épreuve préolympique de 1975 au Centre de glisse, les techniciens est-allemands avaient ainsi jalonné la piste de caméras et de chronomètres pour analyser les trajectoires les plus rapides dans les lignes droites et les courbes.

Dans la compétition individuelle, les luges doivent avoir un poids maximum de 23 kg, contre 27 kg pour la luge à deux. Les concurrents – les lugeurs – dévalent la piste allongés les pieds devants, et n’utilisent que leurs jambes et leurs épaules pour guider la luge.

La première course de ce sport exaltant – et dangereux – a été organisée en 1883 à Davos (Suisse) alors que les premiers championnats du monde ont eu lieu 72 ans plus tard, en 1955. Dans les années soixante, la discipline était dominée par l’Allemagne de l’Est, l’Autriche et l’Union soviétique.

Günther – l’orthographe peu usitée de son prénom serait due à une erreur administrative lors de sa déclaration de naissance – débuta sa carrière internationale en remportant les Championnats d’Europe de la jeunesse en 1973. Deux ans plus tard, il réédita son succès aux Championnats d’Europe seniors avant de décrocher la médaille d’or en Autriche.

La préparation de l’Allemagne de l’Est s’avéra payante, mais pas totalement comme l’équipe allemande l’attendait. La victoire de Günther fut en effet un coup de tonnerre dans la mesure où on pressentait davantage le triomphe de son coéquipier Hans Rinn, plus expérimenté. À la place, ce dernier dut se contenter de la 3e place.

« Il a juste fallu que je garde mon sang-froid, déclara le robuste électricien aux journalistes, après son triomphe sur la piste de glace artificielle. Dans la mesure où la course s’étale sur quatre jours, le titre était destiné à celui qui gérerait le mieux sa nervosité ».
 
Günther gagnera plus tard une autre médaille d’or en simples, lors des Championnats du monde de Luge FIL de 1979 à Königssee (Allemagne de l’Ouest) et un titre de vice-champion d’Europe la même année.

Bien que favori pour le titre olympique de 1980 à Lake Placid après avoir remporté les deux premières manches, il eut un accident vers l’arrivée de la troisième, perdit trois secondes et termina quatrième.

Il put toutefois savourer son record de plus jeune champion olympique de luge de l’histoire des Jeux. Il le resta les 30 années suivantes, jusqu’à ce que l’Allemand Felix Loch, 20 ans, n’enlève le titre de luge individuelle en 2010 à Vancouver. Il gagna ensuite sa vie comme entraîneur de luge jusqu’à la réunification allemande, avant de travailler dans l’industrie du nickel.

back to top En