skip to content
IOC/Greg Martin
Espace des athlètes

Gros plan sur les activités et l'utilité de la commission des athlètes du CIO

Depuis près de quarante ans, la commission des athlètes du Comité International Olympique œuvre sans relâche pour apporter un soutien accru aux athlètes et veiller à ce que leur avis soit pris en compte dans le cadre du processus décisionnel au CIO. Mais que fait exactement la commission et quel est son mode de fonctionnement ? 

La commission des athlètes du CIO est une équipe composée de 23 olympiens au maximum, tous bénévoles, qui assurent le lien entre les athlètes et le CIO – et font entendre leur voix – depuis la création de la commission en 1981. Cette équipe fait en sorte que le point de vue des athlètes soit au cœur de toutes les décisions prises par le Mouvement olympique, comme le préconise l'un des objectifs clés de l'Agenda olympique 2020.

La plupart des membres de la commission sont élus par les athlètes eux-mêmes. Certains sont également nommés selon leur sphère de compétences et pour maintenir un équilibre entre les régions, les sexes et les sports.

L'une des principales tâches de la commission est de mobiliser les athlètes à travers divers projets, comme la Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes, un document historique adopté par la Session du CIO à Buenos Aires en octobre 2018.

La commission se consacre en outre au développement des athlètes sur l'aire de compétition et en dehors. Elle collabore à cette fin avec le CIO à la mise en route de projets tels qu'Athlete365, la plateforme en ligne destinée aux athlètes d'élite, accessible 365 jours par an, et Athlete365 Career+, un programme qui a déjà aidé plus de 45 000 athlètes à se reconvertir ou à allier performances sportives et emploi.

Un autre projet passionnant se profile à l'horizon : Athlete365 Business Accelerator (accélérateur d'entreprises Athlete365), lequel sera lancé lors du Forum international des athlètes ce mois-ci.  Il vise à utiliser les compétences des experts en entrepreneuriat social du Grameen Creative Lab – fondé par le prix Nobel de la paix Muhammad Yunus – pour aider les athlètes, en activité ou à la retraite, à devenir des chefs d'entreprise. L'objectif est de faciliter la transition, parfois difficile, vers une nouvelle carrière une fois la compétition terminée.

Outre le fait d'encourager la participation des athlètes à la prise de décisions et de veiller à leur bonne représentation, la commission des athlètes du CIO a également pour fonction de conseiller les athlètes sur tout un éventail de sujets.

Dans le cadre de sa mission visant à défendre la position des athlètes auprès des plus hautes instances sportives, la commission est régulièrement en contact avec les autres organes de représentation des athlètes du Mouvement olympique. Au cours des dernières années, le CIO a considérablement augmenté sa contribution financière, via la Solidarité Olympique, afin de multiplier les échanges entre les commissions des athlètes partout dans le monde, permettant ainsi la tenue de forums des athlètes au niveau continental, d'Harare à Miami.

À noter par ailleurs la ferme volonté d'augmenter la fréquence des conférences téléphoniques entre les commissions, lesquelles permettent aux représentants des athlètes de dialoguer avec la commission des athlètes du CIO, de la tenir régulièrement informée et d'obtenir directement un point de situation sur les principaux sujets traités.

La commission s'efforce également de trouver le moyen de faire entendre la voix des athlètes qui sont habituellement sous-représentés dans le processus de prise de décisions au niveau mondial. Ainsi, l'Égyptienne Aya Medany, autrefois l'une des meilleures pentathlètes du monde, a été nommée à la commission des athlètes du CIO en 2015. Elle défend avec ardeur le droit des athlètes musulmanes à porter le hijab en compétition si elles le souhaitent, un sujet qui lui tient particulièrement à cœur car, tout au long des années durant lesquelles elle s'est illustrée, elle s'est sentie frustrée que personne ne prête attention à ce qu'elle avait à dire sur la question.

Aya Medany, qui participera à l'édition 2019 du Forum international des athlètes, a décidé de rejoindre la commission des athlètes du CIO pour apporter son aide aux athlètes arabes et africaines qui rencontrent les mêmes problèmes que ceux qu'elle a dû affronter lorsqu'elle faisait de la compétition.

Le travail ne s'arrête jamais. L'un des thèmes clés qui sera débattu lors du Forum porte sur la façon dont les commissions des athlètes de différentes Fédérations Internationales peuvent collaborer plus efficacement afin que les athlètes aient voix au chapitre pour ce qui est de l'administration de leur sport.

back to top En