skip to content

Gretchen Fraser - Ski Alpin

L’Américaine Gretchen Fraser naît dans une famille riche et chausse ses premiers skis à 13 ans. Sa mère est Norvégienne et elle a beaucoup d’affinités avec ce pays, notamment sa passion pour les sports d’hiver.


Elle montre suffisamment de promesses dans sa jeunesse pour que sa famille s’assure les services de l’entraîneur Otto Lang. Devenue adulte, elle vire à l’excellence et dispute des compétitions internationales avant ses 20 ans. Elle rencontre également le skieur Don Fraser, qui deviendra peu après son mari, et fréquente les studios de cinéma où elle double les scènes de ski de la célèbre actrice et patineuse Sonja Henie.

Gretchen est sélectionnée ensuite pour les Jeux de 1940, mais ces derniers sont annulés en raison de la Seconde Guerre mondiale. Qu’à cela ne tienne, Gretchen occupe les années de guerre à la rééducation de soldats blessés, en les initiant au ski, ce qui marque les débuts d’une passion qui ne la quittera plus : travailler avec des skieurs non valides.

Elle n’en trouve cependant pas moins le temps de concourir. Gretchen s’adjuge ainsi le titre national du combiné alpin en 1941 et l’année suivante, elle s’empare du titre américain du slalom.

Comme les Jeux de 1944 sont également annulés, Gretchen doit attendre 1948 pour avoir la chance de représenter son pays dans l’arène olympique. Elle a alors 29 ans et sait sans doute qu’il s’agit là de sa seule chance de remporter une médaille d’or. Et elle n’a jamais semblé la laisser passer.

Dans la première épreuve, la descente, qui n’est pas sa spécialité, elle termine 13e. Certes, cela ne vaut pas une médaille, mais cela lui permet peut-être de se relaxer quelque peu en prévision de l’épreuve suivante, le combiné. Là, Gretchen est davantage en terrain de connaissance et à son aise. Si elle n’est que 11e au terme de la descente, son deuxième chrono en slalom lui permet de terminer deuxième au classement général. Après tant d’années de patience, elle décroche enfin une médaille olympique.

Le lendemain dans le slalom, Gretchen remporte les deux manches sans avoir été inquiétée, et ce, bien que son deuxième parcours ait été retardé de 17 minutes en raison d’un incident technique.

Après les Jeux Olympiques, elle devient une ambassadrice renommée du domaine skiable de Sun Valley et dirige également de nombreux skieurs américains parmi lesquels Picabo Street et Christin Cooper.

Elle s’éteint en 1994 à l’âge de 75 ans, un mois à peine après son mari Don. Ils avaient été mariés pendant 54 ans.

back to top En