skip to content
Date
10 août 1948
Tags
Londres 1948

Greta Andersen - Natation


Les débuts sportifs de Greta Andersen furent inhabituels. Son père, Carl, avait remporté une médaille d’argent en gymnastique pour le Danemark aux Jeux intermédiaires de 1906 mais Greta s’attira la gloire en compétition de natation et se montra l’une des nageuses les plus polyvalentes que ce sport ait connue.

Spécialiste du 100 m nage libre, en 1948 elle se tenait juste derrière l’Américaine Ann Curtis. Finalement il n’y eut plus que 0,2 sec entre les deux nageuses mais Anderson toucha la première. Ann Curtis devait prendre sa revanche dans le relais 4 x 100 m où les Danoises menèrent pourtant jusqu’au dernier segment. Néanmoins, elles ne décrochèrent que la deuxième place, ce qui laissa tout de même Greta Andersen ajouter la médaille d’argent à celle d’or qu’elle avait juste gagnée.

On la revit dans le bassin olympique en 1952, alors même qu’elle venait de subir une intervention chirurgicale au genou, mais là l’équipe danoise de relais manqua la médaille d’une place. Plus tard, Greta Andersen abandonna les sprints pour se consacrer aux longues distances puisqu’elle opta pour le marathon de natation. Après avoir établi le record du monde du 100 yards (91 m) en 1949, celui-ci subsista jusqu’en 1956, époque à laquelle elle établit le record du monde du 10 miles (16 km) à la nage en Californie puis celui du 25 miles (45 km) autour d’Atlantic City. Elle établit même un record du 50 miles (80 km) et acquit une célébrité considérable en établissant les records du monde féminins de la traversée de la Manche à la nage dans les deux sens.

back to top