skip to content
IOC
Date
18 févr. 2018
Tags
Actualités Olympiques, Héritage, Grenoble 1968
Héritage

Grenoble 1968 : 50 ans après, toujours une source d'inspiration

Il y a cinquante ans se tenait la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques d'hiver de 1968. Grenoble célèbre l'héritage de ces Jeux qui ont transformé la ville en capitale régionale et contribué au développement des sports d'hiver en France.

Début février, quelque 500 jeunes athlètes de 19 pays ont participé aux 1ers Jeux scolaires d'hiver, commémorant à cette occasion l'anniversaire de Grenoble 1968 et suivant les traces de tous ceux qui avaient fait le succès de ces Jeux il y a 50 ans.

La cérémonie d'ouverture des Jeux scolaires s'est déroulée dans le Palais des sports. Cette installation, baptisée "Stade de glace" en 1968, avait été construite pour accueillir les épreuves olympiques de patinage artistique et de hockey sur glace.

Cérémonie d’ouverture des Jeux scolaires (IOC)

D'importants investissements avaient été réalisés dans le domaine de l'infrastructure et plusieurs quartiers avaient été entièrement rénovés, voire construits. L'autoroute reliant Grenoble à Genève avait servi de catalyseur pour le développement de l'économie régionale et avait aidé à transformer la ville en grand centre universitaire et de conférence.

Quant au village olympique, il avait été reconverti en logements : 800 chambres universitaires, un foyer pour jeunes travailleurs (300 chambres) et une tour de 52 appartements.

Les Jeux de Grenoble ont été les premiers Jeux Olympiques d'hiver à être retransmis en couleur, accélérant ainsi la conversion à la couleur du réseau de l'ORTF (Office de radiodiffusion-télévision française), compagnie publique de radio-télévision de l'époque.

En accueillant les 1ers Jeux scolaires d'hiver, la ville a participé à un autre grand moment de l'histoire de la télédiffusion avec la retransmission en direct du slalom en ski sur Olympic Channel, nouvelle solution multiplateforme sur le thème des Jeux Olympiques.

Martin Fourcade (IOC/Jason Evans)

Et si les Français comptaient déjà de grands noms en ski alpin comme Jean-Claude Killy, lequel avait remporté trois médailles d'or en 1968 et retournait ce mois-ci dans la ville savoyarde pour les célébrer, c'est aux Jeux de 1968 à Grenoble qu'ils ont commencé à s'intéresser sérieusement aux disciplines nordiques du ski de fond et du biathlon. Digne représentant de cette évolution, le champion olympique Martin Fourcade était l'ambassadeur de ces Jeux scolaires d'hiver.

Et lorsque les 500 élèves venus participer à l'événement ont vu Martin Fourcade décrocher, lundi dernier 12 février à PyeongChang, une troisième médaille d'or, ils ont appris qu'une histoire qui commence à Grenoble peut vous amener jusqu'à l'or olympique à l’autre bout du monde, une leçon bien encourageante !

back to top En