skip to content
ISMF Press Office
Date
10 oct. 2017
Tags
JOJ , Lausanne 2020 , Actualités Olympiques

Gravir le sommet olympique : Tout ce que vous devez savoir sur le ski-alpinisme

Le ski-alpinisme deviendra le huitième sport au programme des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver (JOJ) de Lausanne 2020. Olympic.org vous donne quelques informations à son sujet.

Un petit nouveau

En juillet dernier, le CIO a annoncé que le ski-alpinisme deviendrait le huitième sport au programme des JOJ d’hiver de Lausanne 2020, s’ajoutant ainsi aux sept autres sports olympiques d’hiver exaltants. Il y aura une épreuve individuelle, un sprint et un relais. Quarante-huit athlètes âgés de 17 à 18 ans y prendront part.

ISMF Press Office
De quoi s’agit-il ?

Le ski-alpinisme est un sport d’hiver dans lequel les athlètes concourent sur un terrain enneigé en utilisant à la fois des techniques propres au ski et à l’alpinisme. Les athlètes doivent effectuer un parcours à la montée et à la descente, allant souvent jusqu’à 1 900m de dénivellation, et passer par plusieurs postes de contrôle. Le premier skieur à franchir la ligne d’arrivée est le vainqueur. Certaines sections du parcours imposent aux athlètes de déchausser leurs skis et de les porter sur leur sac à dos. Les athlètes peuvent même nécessiter des crampons ou d’autres équipements spécialisés pour des ascensions plus raides sur des pentes verglacées.

Différentes disciplines

Les JOJ d’hiver de Lausanne 2020 comprendront une épreuve individuelle, un sprint et un relais. L’épreuve individuelle est similaire à un marathon. Après un départ groupé, les athlètes effectuent un parcours comprenant au moins trois ascensions et trois descentes allant jusqu’à 1 900m de dénivellation. La course dure généralement une heure et demie à deux heures et les athlètes doivent déchausser leurs skis au moins une fois pour effectuer une ascension à pied. Comme le suggère son nom, le sprint est beaucoup plus court et rapide que la course individuelle. La dénivellation totale est d’environ 100m et les athlètes les plus rapides bouclent le parcours en approximativement trois minutes. Quant au relais, il consiste en une équipe de trois ou quatre athlètes, chacun effectuant un petit parcours l’un après l’autre. Comme le sprint, le relais est une épreuve relativement rapide, chaque parcours durant environ 15 minutes et comprend deux ascensions et deux descentes.

ISMF Press Office
Un équipement de choc

Les skieurs-alpinistes utilisent toute une gamme d’équipements spécialisés. Les skis sont généralement très légers afin de ne pas alourdir le sac à dos de l’athlète lorsqu’ils sont attachés dessus, tandis que les chaussures sont conçues pour être confortables durant l’ascension à ski ou à pied, avec un système d’ouverture/de fermeture rapide afin d’adapter la chaussure à la bonne situation. Les fixations aussi sont réglables pour une utilisation à la montée et à la descente. Sous les skis sont collées des “peaux” amovibles qui permettent à l’athlète de monter à ski sans glisser en arrière. Certaines courses nécessitent l’utilisation de piolets, de baudriers, de cordes et de crampons.

Un sport qui se mondialise

Il existe actuellement 32 associations membres de la Fédération internationale de ski-alpinisme (ISMF), l’instance dirigeante de ce sport, et des courses sont organisées sur toute la planète, notamment en Suisse, en France, en Amérique du Nord et du Sud, en Russie, en Scandinavie, en Chine, en Corée et au Japon, pour ne citer que quelques pays. Le calendrier de l’ISMF comprend un circuit annuel de Coupe du monde, avec des championnats continentaux et mondiaux organisés tous les deux ans.

ISMF Press Office
Une station hôte qui a tout pour plaire

Villars-sur-Ollon, une station de ski à moins d’une heure de route de Lausanne, a été choisie pour accueillir les épreuves de ski-alpinisme en 2020. Située à 1 300m d’altitude, au cœur des Alpes vaudoises, Villars offre de magnifiques points de vue sur la vallée du Rhône ainsi que sur les Dents du Midi, le massif du Mont-Blanc et même le lac Léman. Le domaine skiable est relié à Gryon et Les Diablerets et comprend 125km de pistes ainsi que trois snowparks, 44km de pistes de ski de fond, des pistes de luge et de nombreux itinéraires pédestres. La station a également accueilli les Championnats suisses de ski-alpinisme en 2015 et 2017.

back to top En