skip to content
Date
23 août 2019
Tags
Actualités Olympiques, Aviron, JOJ
JOJ

Grandir sur l'eau

À l'approche des Championnats du monde d'aviron 2019, Olympic.org revient sur l'impact que les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) ont eu sur la carrière de quatre jeunes rameurs qui devraient se distinguer sur la scène internationale à Ottensheim (Autriche).

Getty Images Getty Images

Rolandas Maščinskas (Lituanie)

À Singapour en 2010, Rolandas Maščinskas devient le tout premier médaillé d'or lituanien des JOJ. Cette compétition marque le début de sa carrière internationale. En 2012, alors âgé de 19 ans, il participe aux Jeux Olympiques de Londres, finissant sixième du deux en couple. Une fracture à la main empêche Rolandas de prendre part aux Jeux Olympiques de 2016 à Rio, renforçant sa détermination à représenter de nouveau la Lituanie sur la scène mondiale. À Ottensheim, il sera prêt à faire honneur à son pays.

CIO
Caileigh Filmer (Canada)

Aux JOJ de Nanjing 2014, Caileigh Filmer décroche la médaille de bronze dans le deux en pointe sans barreuse, avant de représenter le Canada lors de la Coupe du monde d'aviron en 2016. Cette année-là, elle est également sélectionnée pour participer aux Jeux Olympiques de Rio, où elle finit cinquième dans la finale du huit en pointe avec barreuse. Elle enregistre toutefois sa plus grande réussite chez les seniors en 2018 lorsqu'elle est sacrée championne du monde du deux en pointe sans barreuse. Caileigh aura à cœur de réitérer son exploit la semaine prochaine.

Getty Images
David Watts (Australie)

David Watts représente pour la première fois l'Australie en compétition lors des Championnats du monde juniors d'aviron en 2008. Deux ans plus tard, il remporte sa première médaille lors de la toute première édition des JOJ, finissant troisième du deux en pointe avec son coéquipier Matthew Cochran. David concourt depuis pour son pays chez les seniors. Il s'est notamment classé septième du deux en couple lors des Jeux Olympiques de Rio 2016. Après sa médaille d'argent dans le quatre en couple aux Championnats du monde d'aviron l'année dernière, l'Australien tentera de faire mieux à Ottensheim.

Getty Images
Fiona Gammond (Grande-Bretagne)

Fiona Gammond et sa coéquipière britannique Georgia Howard-Merrill avaient créé la surprise en s'adjugeant l'or dans le deux en pointe sans barreuse aux JOJ de 2010, deux semaines seulement après avoir été sacrées championnes du monde juniors dans le huit en pointe féminin. Fiona a ensuite rejoint l'équipe britannique senior. À Ottensheim, la jeune femme, qui a remporté une médaille d'argent lors de la Coupe du monde d'aviron organisée l'année dernière sur le même plan d'eau, partira en quête d'autres succès.

back to top En