skip to content
Date
13 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actualités Olympiques , Luge , Allemagne
Sotchi 2014

Grand Chelem pour l’Allemagne en luge !

Avec Felix Loch, Natalie Geisenberger, Tobias Wendl et Tobias Arlt successivement sacrés en simple hommes, simple dames et biplace, puis avec ces quatre champions olympiques réunis dans la nouvelle épreuve de relais disputée jeudi 13 février sur la piste Sanki, l’Allemagne réalise un nouveau Grand Chelem dans les épreuves de luge (après Nagano en 1998), mais cette fois sur quatre compétitions !


En décembre 2017, Albert DEMCHENKO de la Fédération de Russie, concourant dans les épreuves simple hommes et relais par équipes mixte en luge, dans lesquelles il s'est classé 2e, et avait gagné les médailles d'argent, a été disqualifié des XXIIes Jeux Olympiques d'hiver en 2014 à Sotchi par la commission disciplinaire du CIO présidée par M. Oswald. Veuillez noter que cette décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

En décembre 2017, Tatyana IVANOVA de la Fédération de Russie, concourant dans les épreuves féminines de l'individuel femmes et relais par équipes mixte en luge, dans lesquelles elle s'est classée respectivement 7e et 2e, et avait gagné la médaille d'argent, a été disqualifiée des XXIIes Jeux Olympiques d'hiver en 2014 à Sotchi par la commission disciplinaire du CIO présidée par M. Oswald. Veuillez noter que cette décision peut faire l'objet d'un recours auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS).

L'Allemagne a régné sans partage sur les épreuves de luge des jeux de Sotchi, avec, jeudi, un quatrième titre en autant de courses dans le relais qui débutait au programme olympique. Sans surprise, l'Allemagne a dominé la dernière épreuve devant la Russie, 2e, et la Lettonie, 3e.

Le relais ne pouvait que sourire à l'Allemagne tant l'épreuve semble taillée sur mesure pour elle, puisqu'elle associe une lugeuse, une lugeur et un équipage biplace se passant le relais en déclenchant au passage de la ligne d'arrivée l'ouverture d'un portillon de départ. Avec Natalie Geisenberger, Felix Loch et le duo Tobias Wendl et Tobias Arlt, l'Allemagne alignait ni plus ni moins que les trois champions olympiques de chaque spécialité sacrés cette semaine sur le piste Sanki. La domination allemande n'est pas prête de prendre fin: Loch, qui a remporté jeudi son troisième titre, dont deux individuels (2010 et 2014), a 24 ans et Geisenberger 26 ans. « C'est incroyable ce que cette équipe a réussi, je ne pensais pas qu'elle pouvait réussir un relais aussi parfait », a souligné Georg Hackl, triple champion olympique et désormais entraîneur.

Loch et Geisenberger aux anges

« C’est géant ! C’est le sentiment le plus fort que j’ai jamais éprouvé » s’est exclamé le triple champion olympique Felix Loch. « Nous nous connaissons depuis l’enfance, nous sommes les meilleurs amis du monde, c’est donc une émotion extraordinaire de gagner cette médaille ensemble ». Pour Natalie Geisenberger, « C’est fabuleux de pouvoir remporter un nouveau titre pour l’Allemagne. Normalement nous concourrons dans des compétitions individuelles, et devenir champions olympiques en équipe, il n’y a pas plus grand ».

Albert Demchenko, qui remporte avec Tatyana Ivanova et la paire Alexander Denisyev/Vladislav Antonov une deuxième médaille d’argent après le simple, à 42 ans pour ses septièmes Jeux, reconnait, « deux médailles d’or, ça aurait été mieux que deux en argent. Mais ce résultat sur un édition des Jeux est très bon. Maintenant, la Russie développe la luge, et il y a de bonnes chances que dans les prochains Jeux Olympiques d’hiver, nous gagnerons plus de médailles dans les sports de glisse ».

Quant au Letton Juris Sics, qui avec son frère Andris  associés à Eliza Tirmua et Martins Rubens, gagne lui aussi une deuxième médaille (en bronze) après l’épreuve biplace, il exprime sa satisfaction : « Hier, la course en biplace a montré ce que nous pouvions faire, et cela m’a apporté plus de certitudes pour aujourd’hui : nous pouvions le faire » et Andris ajoute : « le meilleur reste à venir. Nous allons travailler pour revenir encore plus forts aux prochains Jeux d’hiver ».

back to top En