skip to content
Date
16 févr. 2006
Tags
Turin 2006, Skeleton, Actualités Olympiques, Canada
Turin 2006

Gibson trouve l'accord parfait en skeleton au détriment de Pain

Duff Gibson devint un héros olympique de manière improbable, mais tout à fait méritoire. Ce pompier travaillant à l’aéroport de Calgary était âgé de 39 ans au moment des Jeux de Turin, un âge où la plupart des athlètes décident de prendre leur retraite. Dans le cas de Gibson, ç’allait être, au contraire, l’apogée de sa carrière.


Il était issu d’une famille d’athlètes olympiques : son oncle avait notamment fait partie de l’équipe canadienne d’aviron en 1984. Le père de Gibson, Andy, avait été sélectionné dans l’équipe de judo en 1968, avant que ce sport ne soit supprimé du programme des Jeux de Mexico.

Gibson lui-même avait pratiqué de nombreux sports. Il y avait eu le hockey sur glace, puis la lutte et l’aviron. Ce n’est qu’une fois la trentaine bien entamée qu’il décida d’abandonner les sports d’été au profit des disciplines plus froides et plus extrêmes. Il s’essaya au bobsleigh et à la luge puis, à l’âge de 33 ans, il adopta le skeleton et décida d’entamer une carrière d’athlète professionnel.

Deux ans plus tard, il se classa dixième aux Jeux Olympiques de Salt Lake City, un exploit remarquable mais qui le laissa tout de même sur sa faim.  Il décrocha une médaille d’or aux Championnats du monde de 2004 et une médaille de bronze en 2005. À presque 40 ans, Gibson figurait parmi les meilleurs athlètes de sa discipline.

On pressentait que son adversaire le plus redoutable serait son coéquipier canadien Jeff Pain, et ce fut le cas. Pain était lui-même âgé de 35 ans, mais les deux hommes, portés par leur élan et leur expérience, parvinrent à dominer la compétition.

Gibson enregistra le meilleur temps de la première manche, talonné par Pain. Le même scénario se reproduisit lors de la seconde manche, permettant à Gibson de récolter l’or, tandis que son coéquipier héritait de l’argent.

Gibson était désormais champion olympique, à 39 ans et 190 jours. Il était devenu le médaillé d’or individuel le plus âgé de l’histoire des Jeux Olympiques d’Hiver, ainsi que le médaillé d’or canadien le plus âgé des Jeux d’Hiver tous sports confondus. Avec Pain (35 ans) et le médaillé de bronze Gregor Stähli (37 ans), les trois médaillés totalisaient un total de 111 ans.

Gibson prit sa retraite immédiatement après les Jeux. Il dédia sa victoire à la mémoire de son père, Andy, décédé d’un cancer deux mois plus tôt. 

back to top En