skip to content
IOC
Date
14 févr. 1994
Tags
Lillehammer 1994 , Actu CIO , Luge , Allemagne ,

Georg Hackl gagne une compétition passionnante et double la mise en luge

Deux années ont passé depuis le formidable duel entre l’Allemand Georg Hackl et l’Autrichien Markus Prock pour le gain de la médaille d’or de la luge à Albertville. Ce fut la compétition la plus serrée depuis 24 ans, qui s’est achevée par la victoire d’Hackl avec 33 centièmes d’avance.

À Lillehammer, les deux hommes se retrouvent sur la piste olympique, mais ils ne sont plus seuls, puisqu’un challenger est apparu, en la personne de l’Italien Armin Zöggeler. Pour la plupart des observateurs cependant, Hackl et Prock restent les hommes à battre.

Cela se confirme lors de la première manche, Hackl devançant Prock. L’écart les séparant est infime, à peine 4 millièmes de seconde. Zöggeler suit à 141 millièmes de Prock, alors que le reste des concurrents a déjà du mal à suivre, un scénario qui va perdurer jusqu’au bout.

Dans la seconde manche, Hackl signe à nouveau le meilleur temps et une fois encore, son avantage est très mince : 6 millièmes cette fois. Après deux descentes, les deux favoris sont donc séparés par 1 centième seulement.

IOC

La deuxième journée va toutefois apporter un changement important. Ainsi, dans la troisième manche, Prock se montre le plus rapide, avec 58 millièmes d’avance. C'est la victoire la plus nette jusqu'ici, et cela permet à l’Autrichien de passer en tête pour la première fois. Il est cependant évident que la moindre erreur dans la quatrième descente peut s’avérer décisive.

Cette fois, c’est Zöggeler qui va le plus vite, et il scelle sa médaille de bronze. Hackl réalise ensuite un chrono de 50 s 491, lançant ainsi un ultime défi à Prock pour la victoire. Si ce dernier franchit l’arrivée en 50 s 538 ou moins, l’or lui est promis.

Mais il n’y parvient pas, l’Autrichien ne signant que le septième temps pour franchir la ligne d’arrivée en 50 s 552, et il perd sa première place. Une fois de plus, Hackl a tenu bon pour s’adjuger sa deuxième médaille d’or. Il en gagnera même une troisième quatre ans plus tard. Hackl continuera à participer aux Jeux Olympiques jusqu’à l’âge de 39 ans, puis tirera sa révérence sur une septième place à Turin 2006.
back to top En