skip to content
Date
18 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO , Ski alpin

Géant dames : Viktoria Rebensburg et la meute des prétendantes

Le géant dames, prévu mardi 18 février à Rosa Khutor, promet une belle empoignade pour le podium. l’Allemande Viktoria Rebensburg, sacrée à 19 ans il y a quatre ans à Vancouver, sera au départ pour défendre son titre. Mais nombreuses sont celles prêtes à la détrôner. Déjà médaillées à Sotchi, Tina Maze, Lara Gut, Maria Höfl-Riesh, Julia Mancuso ou Anna Feninger sont parmi les prétendantes, tout comme l’adolescente prodige Mikaela Shiffrin, pour une discipline qui a connu cinq lauréates différentes cette saison sur la Coupe du monde FIS !


Le slalom géant dames mardi propose une lutte entre les polyvalentes, déjà rodées à la piste par les épreuves de vitesse, et les spécialistes à peine arrivées à Rosa Khutor. La course, dont la première manche est prévue à 9h30 locales, est difficile à déchiffrer en raison de la pente particulière et de la neige humide avec le brouillard qui a régné lundi sur la montagne de Krasnaïa Poliana.

Viktoria Rebensburg, Tina Maze, Lara Gut, Maria Höfl-Riesh, Julia Mancuso and Anna Fenninger

Pour rendre encore plus ardue l'évaluation des chances, les cinq géants de Coupe du monde cette saison ont donné chacun une lauréate différente : Lara Gut (Sölden), Jessica Lindell-Vikarby (Beaver Creek), Tessa Worley (Saint-Moritz), Tina Weirather (Val d’Isère) et Anna Fenninger à Lienz, le dernier en date, qui remonte au 28 décembre 2013. 

Sur la lancée de leurs médailles en vitesse et de leur connaissance de la pente, la Suissesse Lara Gut (3e de la descente et 4e du super-G), la Slovène Tina Maze (or de la descente, ex aequo avec la Suissesse Dominique Gisin, mais aussi 4e du super-combiné et 5e en super-G) et l'Autrichienne Anna Fenninger, dominatrice du super-G olympique, se détachent. « J'espère que j'aurai le même feeling qu'en super-G et que je saurai écarter la pression », a souligné Fenninger, surnommée « la petite fiancée de l’Autriche ».

Au sein de la Wunderteam autrichienne, le mauvais temps n'a pas permis la sélection à trois pour les deux dernières places. Et c'est Nicole Hosp, argent en super-combiné et troisième du super-G, qui a été écartée sans combattre.

Victorieuse en décembre du slalom géant de Val d'Isère, la Liechtensteinoise Tina Weirather pourrait manquer la course, blessée au genou droit à la suite d'une chute lors de l'entraînement à la descente olympique. La fille de la grande championne Hanni Wenzel avait renoncé au Super-G.

Rebensburg revient en forme, Höfl-Riesch prête à ouvrir son palmarès

Tenante du titre olympique, l'Allemande Viktoria Rebensburg est rétablie après un début de saison gâchée par une pneumonie. Déjà deux fois sur le podium à Sotchi (or du super-combiné et médaille d'argent en super-G), sa compatriote Maria Höfl-Riesch souffre d'une angine et son imposant palmarès reste vierge de victoire en géant. Toutefois, pourquoi pas une première pour elle à Sotchi ?

En l'absence de Tessa Worley, la championne du monde en titre qui s'est blessée à la mi-décembre, la France s'en remet à la bonne étoile d'Anémone Marmottan, encore vierge de podium en Coupe du monde.

La Suède possède de meilleures chances grâce à Jessica Lindell-Vikarby, victorieuse à Beaver Creek (Etats-Unis), et Maria Pietilae-Holmner.

Les Etats-Unis comptent sur l'expérimentée Julia Mancuso, sacré aux Jeux 2006 et qui a gagné à Sotchi le surnom de « croqueuse de médaille », mais plus encore sur la prodige Mikaela Shiffrin, pas encore 19 ans. Terreur du slalom, la « teenager » du Colorado a progressé très vite entre les portes larges ces dernières semaines.

back to top