skip to content

Garder le sport propre aux JOJ

ISMF
L’Agence Mondiale Antidopage (AMA) et l’Agence de contrôles internationale (ACI) s’associent afin de proposer un vaste programme de sensibilisation à la lutte contre le dopage aux jeunes athlètes qui concourent aux Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) d’hiver de Lausanne 2020. 

La sensibilisation à la lutte contre le dopage est un élément important de chaque édition des JOJ, mais pour Lausanne 2020, le CIO amplifie son action en partenariat avec l’AMA et l’ACI car il entend sensibiliser très tôt les athlètes afin qu’ils deviennent de futurs ambassadeurs d’un sport propre.

L’ACI est non seulement responsable du programme de contrôles antidopage à Lausanne 2020, mais elle propose également un certain nombre d’ateliers éducatifs – Real Sport Lab – sur les sites et dans les villages olympiques. Ces ateliers sont une partie essentielle des journées de réflexion ("Focus Days") organisées par les Fédérations Internationales (FI) aux JOJ pour promouvoir les échanges culturels, le développement des compétences ainsi que les valeurs olympiques auprès des jeunes athlètes.

Real Sport Lab de l’ACI est une nouvelle expérience interactive qui permet d’apprendre grâce à des simulations en ateliers et vise à familiariser les athlètes avec les procédures de contrôle antidopage qu’ils devront inévitablement suivre durant les JOJ ou dans leur future carrière sportive. Il y a également des jeux interactifs, des jeux de rôle qui permettent aux athlètes de découvrir chaque étape de la procédure de contrôle, des concours avec des prix à la clé ainsi que des discussions en groupes, le tout dans le but de faciliter l’apprentissage dans un environnement sûr et positif.

ISMF

Les ateliers sont proposés jusque dans sept langues et ont déjà montré leur utilité pour des athlètes comme la skieuse alpiniste espagnole Maria Costa Diez, qui a participé dimanche à l’un de ces ateliers avec tous les autres athlètes de sa FI avant de décrocher une médaille d’or dans l’épreuve du sprint le lendemain.

“Cet atelier était parfait pour moi, parce que je n’avais encore jamais été contrôlée dans ma vie”, explique-t-elle. “Mais après [avoir remporté la médaille d’or], j’ai été testée pour la première fois, et je savais ce qu’il fallait faire.”

Les athlètes modèles ont également apporté leur soutien lors de ces journées de réflexion des FI ainsi que pour les ateliers. D’autres activités sont prévues pour les athlètes du bobsleigh, du skeleton, du curling et de plusieurs disciplines du ski avant la fin des JOJ.

ISMF

Par ailleurs, aux villages olympiques de la jeunesse, l’AMA a renforcé son programme de sensibilisation à la lutte contre le dopage proposé aux athlètes afin qu’ils comprennent bien quelles sont leurs responsabilités, dans un cadre ludique et engageant.

Le stand “Franc Jeu” de l’AMA, qui est tenu par du personnel multilingue de l’AMA et de l’ACI ainsi que par quelques athlètes ambassadeurs, a de jolis prix à offrir aux jeunes athlètes qui répondent au quiz "Franc Jeu", lequel est disponible en 43 langues. Parmi ces prix : un tour de cou exclusif de l’AMA – utile pour tenir bien chaud en hiver – et une carte postale vintage à garder en souvenir ou à envoyer à la famille ou à des amis. Les athlètes qui s’arrêtent au stand peuvent également poser dans un cadre photo les montrant dans une position de saut à ski, signer le mur de soutien de l’AMA à la cause du sport propre, et même faire une partie de tennis de table.

Tout cela assure un flux régulier de visiteurs, dont la biathlète lettone Signe Mikelsone, qui a été impressionnée par la grande diversité des activités proposées sur ce thème essentiel.

ISMF

“Les activités proposées ici sont vraiment géniales”, dit-elle. “Le quiz de l’AMA permet d’apprendre de nouvelles choses et d’en savoir plus sur la lutte contre le dopage. On y apprend énormément, puis on peut se détendre avec d’autres athlètes dans l’espace Athlete365.”

Et d’ajouter : “Il est important d’être sensibilisés au dopage dans le sport, car je pense que nous devrions tous concourir dans un monde sans dopage. Si vous vous dopez, vous n’êtes pas vraiment vous-même; votre corps n’est pas vraiment le vôtre. Je serai toujours une athlète intègre.”

Le stand de l’AMA sera ouvert aux athlètes à Lausanne et St-Moritz jusqu’à la fin des JOJ.

back to top En