skip to content
Date
01 oct. 2009
Tags
Actu CIO ,

Garder le Mouvement olympique en phase avec la société actuelle


C’est avec l’hymne national danois suivi de l’hymne olympique que la 121e Session du Comité International Olympique (CIO) a pris son envol lors d’une cérémonie organisée ce soir à l’Opéra de Copenhague, en présence de la reine Margrethe II du Danemark et de tous les représentants du Mouvement olympique. 

Une Session intense


Après avoir remercié ses hôtes danois pour l’excellente organisation et souligné leur riche histoire sportive, le président Rogge a déclaré d’emblée que tant la Session que le Congrès vont traiter de questions essentielles.  Et la première décision devrait être quelque peu intense – certainement pour les quatre villes candidates - avec l’élection le 2 octobre de la ville hôte des Jeux de 2016. Puis, après un intermède tout aussi intense avec le Congrès olympique, les membres du CIO se réuniront à nouveau pour  voter sur une proposition visant à ajouter deux nouveaux sports au programme olympique.

La jeunesse au cœur des priorités 

 
Le Congrès 2009 est non seulement le premier Congrès organisé depuis 15 ans et le premier de ce nouveau millénaire, mais également le premier à faire participer le grand public sur un vaste sujet : "Le Mouvement olympique dans la société". Ce Congrès devrait permettre, a expliqué le président Rogge,  de «dresser l'état des lieux de notre Mouvement et de préparer son avenir en ce nouveau millénaire [… ] en abordant des questions essentielles liées à la responsabilité qui est la nôtre de défendre les intérêts de la jeunesse partout dans le monde». L'organisation des Jeux ainsi que les défis auxquels la société doit faire face, notamment l'inactivité croissante chez les jeunes, seront aussi débattus lors de ce Congrès.

Le respect des valeurs

 
Dans la société d’aujourd’hui, les valeurs olympiques sont peut-être plus importantes que jamais, a tenu à souligner le président du CIO. Que cela soit «en matière de dopage, d'arrangement de matchs et de corruption, tous trois des menaces graves pour le sport, le CIO poursuivra sa politique de "tolérance zéro".  Nous continuerons à respecter nos valeurs fondamentales de fair-play et de respect, d'universalité et de solidarité entre riches et pauvres. Nous continuerons également à défendre et promouvoir le respect de l'éthique et de la bonne gouvernance dans le sport».

Un Mouvement olympique solide


Le président Rogge a terminé en soulignant «qu’à l'instar de toutes les grandes organisations, nous avons ressenti les effets de la récession qui a touché l'économie mondiale. Nous avons relevé ensemble les défis qui se sont présentés et notre Mouvement est aussi solide qu'auparavant », avant de remercier tous les parties prenantes, qu’il s’agisse des CNO, des FI, des comités d’organisation des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse, ou encore des partenaires, pour leur engagement durable envers le Mouvement olympique. Après avoir remercié ses collègues du CIO pour leur soutien continu, le président Rogge a conclu : «Nous avons encore beaucoup à faire, mais je suis persuadé que nos travaux ici à Copenhague amélioreront et renforceront notre Mouvement pour de nombreuses années».

Une deuxième fois pour Copenhague


Pour le CNO danois, accueillir une Session du CIO aussi importante n’est pas nouveau puisqu’en 1950, comme l’a rappelé le président Rogge dans son discours, «lors de la 45e Session en 1950, le CIO reconnaissait à titre provisoire le Comité National Olympique d’Allemagne de l’Ouest nouvellement créé. Notre retour à Copenhague aujourd’hui a lieu un mois avant le 20e anniversaire de la chute du Mur de Berlin, événement qui a conduit l’Allemagne à la réunification et à de grands changements dans le monde».

Discours du président Rogge à la cérémonie d’ouverture de la 121e Session du CIO

Tags Actu CIO ,
back to top