skip to content
2016 Getty Images
Date
21 juin 2016
Tags
Actu CIO , Rio 2016 , Tennis

Garbiñe Muguruza, une star est née !


Le double mixte qu’elle devrait constituer avec Rafael Nadal sera une des sensations des épreuves de tennis olympiques. Mais l’Espagnole Garbiñe Muguruza, 22 ans, championne de Roland Garros 2016, aura aussi ses chances en simple et en double dames.
 
Le 24 mai 2016, alors que débutent les Internationaux de France sur la terre battue de Roland Garros, Garbiñe Muguruza poste fièrement sur son compte twitter une photo d’elle en pleine prises de mesures destinées à la confection de son uniforme espagnol pour les Jeux Olympiques de Rio. Dix jours plus tard, la vie et la carrière de la meilleure tenniswomen ibérique du moment changent de dimension. Ce samedi 4 juin, sur le coup de 17h, Garbiñe convertit sa 5e balle de match par un lob victorieux, en finale face à la n°1 mondiale Serena Williams. Elle remporte ainsi à 22 ans le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière sur le score de 7/5 6/4, 18 ans après le dernier triomphe d’une espagnole dans un tournoi majeur, oeuvre d’Arantxa Sanchez à Roland Garros en 1998. Une star est née ! 
© Getty Images
Garbiñe accède au 2e rang du classement WTA après son succès parisien. Sa place en simple dames sur les courts du parc olympique de Barra de Tijuca cet été est assurée. Mais elle en veut plus, beaucoup plus ! Elle souhaite s’aligner dans les trois compétitions olympiques tennistiques, en double dames, et surtout en double mixte pour faire équipe avec son porte-drapeau, le champion olympique 2008 Rafael Nadal

« J’aimerais tant m’aligner dans les trois disciplines aux Jeux, mais c’est Conchita qui décidera ». Garbiñe Muguruza parle ici de Conchita Martinez, l’ancienne joueuse de haut niveau international devenue capitaine des équipes de Fed Cup et de Coupe Davis espagnoles, et sélectionneuse olympique. « Elle nous a demandé ce que nous avions en tête, ce que nous souhaitions faire. Elle avait bien sûr besoin de nos points de vue, afin de prendre les ultimes décisions concernant l’équipe olympique ». 

Enthousiasme identique du côté du nonuple vainqueur de Roland Garros, auteur du Grand Chelem doré en carrière et qui blessé, n’avait pu défendre ses chances à Londres en 2012 où il devait être le porte-drapeau de la délégation espagnole : ce n’était donc que partie remise ! « Rafael veut disputer les trois compétitions olympiques », dit son oncle et entraîneur Toni Nadal, « Le double mixte Nadal-Muguruza ne sera peut-être pas aussi fort que les Suisses (Roger Federer et Martina Hingis), mais il peut se montrer particulièrement compétitif ». 
© Getty Images
Le choix de l’Espagne
Née le 8 octobre 1993 à Caracas au Venezuela, Garbiñe Muguruza, père espagnol, mère vénézuélienne, s’installe dans la péninsule ibérique à l’âge de six ans, où elle rejoint l’Académie de Tennis de Sergi Bruguera à Barcelone. En octobre 2014, devenue un des plus grands espoirs du tennis mondial, elle prend la décision définitive de représenter l’Espagne dans les compétitions internationales, en Fed Cup, et dans la perspective des Jeux de Rio. « Avec le support de ma famille, j’ai fait ce choix. Je veux vivre les sensations qui consistent à représenter un pays, et à jouer non plus pour moi-même mais pour tout le monde », dit-elle alors. 
Je veux vivre les sensations qui consistent à représenter un pays, et à jouer non plus pour moi-même mais pour tout le monde Garbiñe Muguruza

Garbiñe se fait remarquer dès l’âge de 18 ans, lorsqu’elle participe sur invitation au tournoi de Miami 2012 et y domine la n°2 mondiale Vera Zvonareva puis l’Italienne Flavia Pennetta. Sa saison 2013 est gâchée par une blessure à la cheville, mais l’année suivante elle réalise un grand coup d’éclat en battant la star américaine et n°1 mondiale Serena Williams en deux sets au 2e tour des Internationaux de France à Roland Garros. Elle atteint les quarts de finale. Elle brille également en double dames avec Carla Suarez Navarro qui pourrait bien être sa partenaire à Rio. En 2015, Garbiñe devient la plus jeune joueuse du « Top 10 » de la WTA, au cours d’une saison qui la voit remporter l’Open de Chine à Beijing et atteindre la finale de Wimbledon où elle s’incline face à Serena Williams. Elle termine l’année au 3e rang mondial. 
© Getty Images
La joueuse de 22 ans, 1m82, est réputée pour la puissance de son service, et pour son jeu d’attaque, bien campée sur la ligne de fond, afin d’imposer sa cadence, de dicter les échanges et d’obtenir des points gagnants. Ce jeu agressif qu’elle a déployé à merveille face à Serena Williams en finale de Roland Garros 2016 est à l’opposé de ses glorieuses devancières espagnoles des années 1990 et 2000, Arantxa Sanchez et Conchita Martinez, qui ont par ailleurs remporté ensemble deux médailles olympiques en double dames (argent à Barcelone en 1992 et bronze à Atlanta en 1996). 

Et si c’était son année ? La joueuse qui dit « j’attends les Jeux avec impatience, et la perspective du double mixte avec Rafa est particulièrement excitante », fera incontestablement partie des championnes à suivre, que ce soit en simple, en double dames avec Carla Suarez Navarro ou en double mixte avec Rafael Nadal. Pas une, mais trois chances de monter sur les podiums olympiques !
back to top En