skip to content
Date
12 oct. 1964
Tags
Tokyo 1964, Natation
Tokyo 1964

Galina Prozumenshchikova, nouvelle reine de la natation soviétique

L’Union soviétique doit sa première médaille d’or en natation à un jeune prodige, Galina Prozumenshchikova. Du haut de ses 15 ans tout juste, Galina remporta la victoire au 200 m brasse et devint une star nationale. Elle fut, en fait, la première nageuse à connaître la célébrité dans son pays.


Elle avait remporté les championnats nationaux l’année précédente et était alors encore peu connue sur la scène mondiale. Sa première course avait toutefois dévoilé un talent spécial. Même si elle ne gagna pas ce jour-là, le seul fait qu’elle soit légèrement derrière l’Allemande Bärbel Grimmer, titulaire du record olympique, montrait qu’elle était prête à rivaliser avec les meilleures nageuses.

Durant la première moitié de la finale, elle laissa Svetlana Babanina, une autre nageuse soviétique, qui avait battu le record olympique de Bärbel Grimmer dans l’épreuve éliminatoire, donner l’allure de la course. Mais cette fois, Galina accéléra sa vitesse à mi-parcours et prit la tête. Svetlana Babanina se retrouva à la troisième place mais la plus grande menace venait de l’Américaine Claudia Kolb, âgée de 14 ans, et donc encore plus jeune que Galina.

Mais sa victoire, dont personne ne doutait réellement, se concrétisa avec une avance décisive d’une seconde, ce qui améliorait une fois de plus le record olympique. Ce fut la seule médaille d’or de sa carrière, mais elle s’adjugea les médailles d’or et de bronze des 100 m et 200 m dos crawlé dans chacune des deux éditions des Jeux qui suivirent.

back to top En