skip to content
Date
28 sept. 2000
Tags
Sydney 2000

Fu Mingxia conserve son titre au tremplin après de faux adieux

Malgré son jeune âge, moins de 22 ans, Fu Mingxia fait déjà figure de vétérane olympique à l’amorce de Sydney 2000, qui sont ses troisièmes Jeux.


En 1992, à peine âgée de 13 ans, elle a gagné l’or en haut vol 10 m à Barcelone, triomphe qu’elle a réédité en 1996 à Atlanta. Lors de ces deux éditions, elle a également remporté la compétition du tremplin 3 m, avant de se retirer du sport pour suivre des études universitaires d’économie.

Comme beaucoup de sportifs avant elle, elle éprouve cependant, du fond de sa retraite, une frustration. Ainsi, deux ans plus tard, à mi-cycle olympique, elle va reprendre l’entraînement pour se préparer pour les Jeux de Sydney, bien décidée à défendre son titre au tremplin.

Mais entre-temps, la Chine a découvert une nouvelle plongeuse prodige, Guo Jingjing. La bataille entre les deux compatriotes va déboucher sur un concours totalement captivant.

Dans la dernière ligne droite qui conduit aux Jeux, Guo bat Fu cinq fois, prélude à des spéculations indiquant que la championne en titre ne retrouvera jamais sa meilleure forme.

Guo n’est pas de cet avis, puisqu’elle a décelé des signes montrant que sa rivale revient peu à peu à son meilleur niveau. C’est pourquoi, peu avant Sydney, les deux femmes décident de s’associer pour participer à l’épreuve de plongeon synchronisé du tremplin 3 m.

Malgré une préparation plus courte que certaines de leurs adversaires, elles terminent néanmoins deuxièmes. Quoi qu’il arrive dans l’épreuve individuelle, toutes deux sont assurées au moins d’une médaille d’argent. Mais bien entendu, chacune d’entre elles souhaite retourner en Chine avec de l’or autour du cou, et notamment Guo qui prend tout de suite la tête de la compétition individuelle du tremplin 3 m avec 8,4 points d’avance après les demi-finales.

Elle accentue cet avantage pour le porter à 10,83 points après la deuxième série de plongeons. Alors que les deux Chinoises caracolent largement en tête, il semble que Fu va devoir se contenter d’une autre médaille d’argent.

C’est alors que survient un retournement de situation plutôt étonnant. Fu effectue en effet un troisième plongeon merveilleux qui lui permet de grignoter près de cinq points sur sa rivale. Elle est visiblement de retour à son meilleur niveau et Guo va devoir s’appliquer si elle veut rester en tête.

Lors du quatrième tour, Fu réalise à nouveau le meilleur plongeon de tout le plateau et récolte 80,10 points. Comme Guo n’en obtient que 72,54, cela signifie qu’elle doit abandonner son fauteuil de leader. Alors qu’il ne reste plus qu’un seul plongeon à effectuer, Fu apporte une réponse remarquable à l’adversité et prend les commandes. En embuscade, juste quelques points derrière, Guo sait qu’elle doit jouer son va-tout et doit réaliser un dernier plongeon décisif, tout en espérant une erreur de son adversaire.

Au lieu de cela, Fu exécute encore un plongeon sans faute. Pour la troisième fois en autant de plongeons, elle hérite de la plus haute note, alors que Guo ne termine que cinquième ex aequo de ce tour. Deux ans après avoir quitté la fosse, Fu conserve son titre du tremplin 3 m avant de tirer à nouveau sa révérence, pour de bon cette fois.

back to top