skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Friedrich voit double, l'Allemagne remporte tout avec Mariama Jamanka

Quadruple champion du monde en titre du bob à deux, également tenant de celui du bob à quatre, l'Allemand Francesco Friedrich a fait honneur à son statut en gagnant les deux épreuves sur le toboggan de glace d'Alpensia. Mais il a partagé l'une d'elles avec le pilote Canadien Justin Kripps avec un temps identique au centième de seconde dans la course en duo. L'Allemagne gagne tous les titres à Alpensia, avec la victoire de Mariama Jamanka et Lisa Buckwitz dans la compétition féminine.

Lorsque débute la compétition de bob à deux hommes le 18 février, Les lettons Oskars Melbardis et Janis Strenga prennent les devants de la première descente. La deuxième manche voit les Allemands Nico Walther et Christian Poser se hisser en haut de la feuille des temps, pour mener de 10/100e sur les Canadiens Justin Kripps et Alexander Kopacz, de 19/100e sur leurs compatriotes Johannes Lochner et Christopher Weber, de 23/100e sur le bob letton, et de 29/100e sur Francesco Friedrich poussé par Thorsten Margis.

Les écarts se resserrent encore le lendemain avant la quatrième manche décisive. Justin Kripps prend la tête de la compétition, mais les cinq premiers se tiennent dans un mouchoir de poche : Francesco Friedrich signe le meilleur chrono et le record de la piste en 48.86  pour remonter à la deuxième place, à  seulement 6/100e de seconde, Lochner est à 9/100e, Melbardis à 12/100e et Walther à 13/100e ! C'est dire que rien n'est encore fait.

Getty Images

Les bobs s'élançant en dernière manche dans l'ordre inverse de leur classement, le suspense atteint son paroxysme après le passage du pilote de la République de Corée Won Yu-jong, qui était 6e et qui le restera, mais qui, en attendant, prend la tête de la compétition applaudi à tout rompre par le nombreux public présent dans les gradins du centre de glisse d'Alpensia.

Les pilotes Allemands Nico Walther et Johannes Lochner commettent quelques erreurs, tandis qu'Oskars Melbardis fond en larmes après sa descente. En 49.21, il prend la première place provisoire et se retrouve dès lors assuré de monter sur le podium. Ce sont les deux derniers bobs en piste qui se disputent finalement la victoire. Match nul ! Francesco Friedrich réalise un temps de 49.22. Justin Kripps, qui ferme la marche, stoppe le chrono à 49.28. Friedrich ayant effacé ses 6/100e de retard, l'Allemand et le Canadien terminent avec un temps total de 3:16.86 : ils se partagent la médaille d'or et fêtent ce succès tous ensemble, bras dessus bras dessous devant le public aux anges ! Melbardis termine en bronze à 5/100e.

Depuis les Jeux de Lake Placid 1932 et l'apparition du bobsleigh à deux au programme olympique, c'est la deuxième fois que deux pilotes se partagent la victoire, avec Günther Huber (Italie) et Pierre Lueders (Canada) à Nagano en 1998. "J'aime les Jeux et j'espère que cette course va montrer au monde ce qu'est l'esprit olympique" dit le coéquipier de de Francesco Friedrich, Thorsten Margis. "C'est fantastique de partager l'or avec ces deux gars. Je les aime beaucoup, ils ont réalisé une grande saison, et je pense que nous méritons tous ce résultat."

Mariama Jamanka détrône Kaillie Humphries en bob à deux féminin

Pour ses premiers Jeux Olympiques d’hiver, l'ancienne lanceuse de marteau et de disque allemande Mariama Jamanka décroche l’or à PyeongChang 2018, associée à Lisa Buckwitz. Les deux femmes s'imposent avec 7 centièmes d’avance sur la pilote américaine Elana Meyers Taylor au Centre de glisse d'Alpensia, mercredi 21 février. C’est la première médaille de l’Allemagne dans l’épreuve depuis Turin 2006. La Canadienne Kaillie Humphries, qui était la double tenante du titre, prend la médaille de bronze

Épaulée par Lauren Gibbs, Elana Meyers Taylor, championne du monde en titre, n’aura pas réussi à décrocher un titre olympique insaisissable : elle obtient une nouvelle médaille d’argent qui vient s’ajouter à celle qu’elle a remportée à Sotchi 2014 et à sa médaille de bronze de Vancouver 2010. Les Canadiennes Kaillie Humphries et Phylicia George compètent le podium après avoir entamé la deuxième journée à la cinquième place. Humphries s'installe au sommet du palmarès du bob féminin aux Jeux avec ses titres 2010 et 2014 et son bronze à à PyeongChang 2018.  "Il s’agit probablement de ma médaille la plus émouvante", dit-elle d'ailleurs.

Getty Images

Championne d’Europe 2017, Mariama Jamanka, qui menait la compétition par la même marge de 7 centièmes la veille au soir, voit le bob américain réduire son retard de 3 centièmes lors de la troisième descente. Mais dans la dernière manche, l’Allemande repend 3 centièmes à ses rivales américaines pour remporter l’or.

"Je reste sans voix. On n’arrive pas à y croire", déclare Mariama Jamanka, qui n’a pas remporté la moindre épreuve de Coupe du monde depuis le début de la saison 2017-2018. "Ça n’a pas l’air réel et je ne peux donc pas vraiment décrire ce que je ressens. Je suis si heureuse que le travail ait payé car cela n’a pas été facile. Mes débuts de pilote n’ont pas été évidents et nous avons également connu quelques bouleversements dans l’équipe cette année. Je suis très contente que nous ayons réussi."

"Nous avons la médaille d’or, quelle course extraordinaire, ajoute sa partenaire Lisa Buckwitz. Nous n’avons pas pris un très bon départ, mais Mariama a fait le nécessaire sur la piste. Je ne trouve pas mes mots, c’est tellement extraordinaire. Je parie que ma mère est assise à la maison et pleure."

A deux comme à quatre,  Francesco Friedrich est le roi du bob…

La domination de Francesco Friedrich sur les compétitions masculines de bobsleigh à Alpensia ne souffre aucune contestation. Le pilote allemand de 27 ans, repart de PyeongChang avec deux médailles d’or, l’une en bob à deux avec Thorsten Margis à égalité avec les Canadiens et une autre en bob à quatre avec Candy Bauer, Martin Grothkopp et encore Thorsten Margis, remportée le 25 février à quelques heures de la cérémonie de clôture.

Dans cette ultime compétition, ils ont vraiment survolé les débats, remportant trois manches sur quatre en 48.54 (nouveau record de la piste), 49.01,  48.76 et enfin 3eme en 49.54 de la quatrième manche pour finir avec 53 centièmes d’avance sur les deux deuxièmes ex-aequo.

Getty Images

« Ces deux dernières semaines ont vraiment été éprouvantes, explique Friedrich. "Il a fallu que l’on travaille beaucoup sur les lames et aussi sur les lignes. J’ai du mal à croire que nous y sommes parvenus après une période aussi dure. Je suis tellement fier des résultats allemands dans toutes ces disciplines de glisse. Les garçons comme les filles ce qui n’était pas forcément attendu. »

Deux équipages se partagent la deuxième place au centième prés : celui de l’Allemand Nico Walther avec Kevin Kuske, Alexander Roediger et Eric Franke et les Coréens Won Yunjong, Jun, Junglin, Seo Youngwoo et Kim Donghyun. Une performance historique car jamais la République de Corée n’avait obtenu de médaille olympique dans cette discipline. « Quand nous avons franchi la ligne, je n’arrivais pas à y croire", commente Won. "Ce n’était jusque-là que dans mon imagination. Je suis tellement heureux. Sur la piste, vous ne voyez que les athlètes mais derrière nous, il y a toute une équipe et les sponsors et sans eux nous n’aurions jamais pu obtenir un tel résultat. »

back to top En