skip to content
Date
02 juin 2014
Tags
Helsinki 1952
Helsinki 1952

Frank Havens, au nom du père

En 1924, un jeune rameur américain nommé Bill Havens s'est retrouvé face à un dilemme. Il a été en effet sélectionné dans l'équipe américaine appelée à participer aux Jeux Olympiques de Paris, cette année-là, mais sa femme était enceinte et son accouchement était prévu au moment des Jeux. N’étant pas doté du don d'ubiquité, il lui fallait choisir : assister à la naissance de son enfant, ou participer au plus bel événement sportif ?


Il choisit de rester avec son épouse qui donne naissance à un garçon prénommé Frank. Depuis le jour de sa naissance, Frank Havens est donc peut-être destiné à jouer un rôle important aux Jeux Olympiques.

Frank et son frère, prénommé Bill lui aussi, sont de superbes canoéistes. Les deux hommes ont participé ensemble aux Jeux de 1948 à Londres, où Frank a décroché une médaille d'argent en canoë monoplace sur 10 000m en ligne, tandis que Bill s'est classé cinquième du 1 000m.

Quatre ans plus tard, Frank est de retour. Il travaille dans une compagnie d’assurances et s’est préparé soigneusement pour les Jeux, avec l’ambition de monter sur la plus haute marche du podium.

Le 10 000m est une épreuve éprouvante, qui dure environ une heure. À Helsinki, elle se déroule dans une baie artificielle qui a été isolée de la mer par une digue flottante constituée de bateaux de commerce. L’eau reste malgré tout agitée et le départ est un exercice difficile pour tous les concurrents.

Le pagayeur tchèque Alfréd Jindra mène durant la majeure partie de la course, mais Havens ne le lâche pas d’une encablure à l’avant, attendant le meilleur moment pour prendre la tête. Il a gardé suffisamment d’énergie pour produire son effort dans la dernière longueur et prend un avantage décisif, qu’il maintient pour décrocher l’or avec huit secondes d’avance.

Après avoir fêté sa victoire, il enverra un télégramme chargé d’émotion à son père en lui disant : « Je ramène à la maison la médaille d’or que tu aurais dû gagner ! »

Il reste le seul canoéiste américain à avoir gagné une médaille d’or en monoplace.

back to top En