skip to content
Date
02 août 1952
Tags
Helsinki 1952

Floyd Patterson dans la légende de la boxe olympique

Certains athlètes découvrent l’environnement olympique très jeunes, mais ils saupoudrent leurs performances d’un tel talent qu’il est tout à fait évident de constater qu’ils s’engagent sur le sentier de la gloire. Ceux-là s’épanouissent sous la pression la plus forte, montrant un mélange de compétence et de calme qui les définit comme des talents rares. Il en va ainsi du boxeur Floyd Patterson.


Il passe une enfance difficile. Benjamin d’une fratrie de 11 enfants, il grandit à New York, dans le quartier de Brooklyn, où il s’attire des ennuis à force de sécher les cours. Il se retrouve régulièrement au commissariat de police pour divers délits mineurs. La boxe va cependant le sauver. Débutant talentueux, il se transforme rapidement en élève très studieux, puis en champion amateur.

Lorsqu’il arrive à Helsinki, avec des vues sur la médaille d’or des poids moyens, Patterson a déjà gagné six titres amateurs majeurs, malgré ses 17 ans.

Il remporte ses trois premiers combats facilement et se retrouve en finale. Là, il se retrouve face au Roumain Vasile Tiţă, censé lui donner du fil à retordre. Patterson entame le combat en tournant en rond autour de son adversaire dès le coup de gong, ce qui déconcerte Tiţă et lui vaut un avertissement de la part de l’arbitre.

Cela a peu d’importance : à peine une minute plus tard, il décoche un uppercut décisif qui touche Tiţă au menton et l’expédie au tapis. Il obtient donc la médaille d’or pour ce qui constitue sa dernière sortie chez les amateurs, après 40 victoires en 44 combats.

Il passe professionnel peu de temps après les Jeux Olympiques et s’avère être aussi bon que sa forme chez les amateurs le suggérait. Il passera ensuite des moyens aux mi-lourds, puis quatre ans après son titre olympique, il deviendra champion du monde des poids lourds, devenant à l’époque le plus jeune de l’histoire.

Il abandonnera plus tard son titre à un autre participant olympique de 1952, le Suédois Ingemar Johansson, mais deviendra le premier champion des lourds à reconquérir sa couronne, lors du match revanche contre Johansson. Patterson descendra définitivement du ring à 37 ans, deux décennies après sa médaille d’or d’Helsinki.

 

back to top