skip to content
Date
25 sept. 2003
Tags
Actu CIO , Communiqué de presse

Fin de deux journées de réunion fructueuses pour la Commission Exécutive du CIO




La commission exécutive du Comité International Olympique (CIO) a achevé aujourd’hui à Lausanne deux journées de réunion fructueuses.



Dans le cadre des discussions d’hier, la commission exécutive a pris connaissance du rapport intérimaire de la commission d’enquête conjointe CIO/Agence Mondiale Antidopage  (AMA), créée le 1er septembre dernier pour étudier le cas de l’athlète américain Jerome Young. Cette commission, composée du directeur général du CIO, François Carrard, du directeur médical du CIO, Patrick Schamasch, du directeur général de l’AMA, David Howman, et du directeur juridique de l’AMA, Olivier Niggli, a recommandé que ce cas soit réexaminé par les organismes compétents, à savoir l’Association internationale des fédérations d’athlétisme (IAAF) et éventuellement le Comité Olympique des États-Unis (USOC).



La commission exécutive a ensuite entendu les rapports de plusieurs présidents de commission. S’agissant de la commission des droits TV et Internet, le président du CIO a confirmé que la même procédure que celle adoptée pour la négociation des droits TV américains serait utilisée pour l’Asie/Océanie, l’Europe et le reste du continent américain. Cette procédure comprend une mission d’étude, le recrutement de conseillers spécialisés en cas de besoin et le lancement d’un processus d’appel d’offres ouvert.



La commission exécutive a également procédé au tirage au sort de l’ordre de présentation des villes requérantes pour les Jeux de la XXXe Olympiade en 2012. Cet ordre sera valable pour les deux phases du processus de candidature (procédure d’acceptation des candidatures et procédure de candidature). Le résultat est le suivant: Paris (FRA), Leipzig (GER), New York (USA), Moscou (RUS), Istanbul (TUR), La Havane (CUB), Londres (GBR), Madrid (ESP) et Rio de Janeiro (BRA). La commission a fixé la date d’acceptation des villes candidates au 18 mai 2004. Le rapport de la commission d’évaluation sera quant à lui publié un mois avant l’élection de la ville hôte.



Les discussions de ce matin ont porté sur les préparatifs des prochains Jeux Olympiques à Athènes en 2004, à Turin en 2006, à Beijing en 2008 et à Vancouver en 2010. Une délégation du comité d’organisation des Jeux à Athènes (ATHOC), dirigée par sa présidente, Gianna Angelopoulos-Daskalaki, a fait une présentation formelle.



Mme Angelopoulos-Daskalaki a souligné notamment le déroulement réussi des épreuves tests en août, la tenue de plusieurs réunions fructueuses au cours des derniers mois, dont le séminaire pour les radiodiffuseurs mondiaux et le séminaire pour les chefs de mission, ainsi que les progrès réalisés en ce qui concerne le recrutement de volontaires et la deuxième phase de vente de billets. Des membres de la commission exécutive ont félicité l’ATHOC quant à l’état d’avancement des préparatifs pour les Jeux, même si les délais restent serrés.



Les rapports sur Turin et Vancouver ont été présentés par le directeur exécutif pour les Jeux Olympiques, Gilbert Felli. En tant que président de la commission de coordination des Jeux à Beijing, Hein Verbruggen a informé les membres de la commission exécutive des progrès réguliers accomplis en ce qui concerne la préparation des Jeux de 2008. La séance du matin s’est terminée par des questions administratives, les directeurs du CIO présentant leurs rapports.



Cet après-midi, la commission exécutive a entendu le rapport de l’USOC sur les prétendus cas de dopage impliquant des athlètes américains dans les années 1980 et 1990. Une délégation conduite par le président par intérim de l’USOC, Bill Martin, et composée du secrétaire général par intérim de l’USOC, Jim Scherr, de l’avocat de l’USOC, Jeffrey Benz, du conseiller externe pour les questions de dopage, Richard Young, ainsi que du champion olympique et premier président de l’Agence américaine antidopage, Frank Shorter, a présenté dans le détail les résultats de son enquête. L’USOC a confirmé que, selon les propres termes de l'athlète concerné cités dans le Los Angeles Times le 29 août dernier, le prétendu «athlète anonyme» contrôlé positif à une substance interdite, mais néanmoins autorisé à concourir en athlétisme à Sydney en 2000, était bien Jerome Young. Le Comité National Olympique a également indiqué qu’il prendrait les mesures que lui permettent ses droits et ses statuts afin d’encourager la Fédération américaine d’athlétisme à répondre à la demande du CIO de traiter la question. Le rapport de l’USOC va à présent être étudié de plus près par la commission médicale du CIO.



Lors de la conférence de presse qui s’est tenue à l’issue des réunions, le président du CIO, Jacques Rogge, a déclaré: «Je suis très satisfait de l’étendue et de la qualité du travail que nous avons accompli ces deux derniers jours. Les informations que nous avons reçues, concernant notamment les préparatifs des Jeux, sont extrê
back to top