skip to content
Getty Images

Felix Loch pour la passe de trois en luge à PyeongChang 2018

Sacré champion olympique à 20 ans en 2010 à Vancouver, Felix Loch s'est adjugé quatre ans plus tard à Sotchi deux médiales d'or supplémentaires, conservant son titre en simple avant de remporter avec ses coéquipiers de l'équipe d'Allemagne la nouvelle épreuve du relais par équipes. Il a par la suite continué à dominer sa discipline et à embellir son palmarès. Il sera à nouveau l'homme à battre sur le toboggan de glace de PyeongChang !

Réunissez quatre tout frais champions olympiques : Felix Loch (simple hommes), Natalie Geisenberger (simple dames), et les deux Tobias (Wendl et Arlt, double hommes), engagez-les dans la nouvelle épreuve du relais par équipes qui clôture le 13 février 2014 les épreuves de luge sur la piste Sanki de Sotchi. Imparable. Le quatuor survole la compétition, l'équipe d'Allemagne signe un Grand Chelem en luge dans les Jeux d'hiver 2014, et Felix Loch gagne sa troisième médaille d'or !

Quelques jours plus tôt, les 8 et 9 février, Felix Loch a réussi à conserver son titre olympique du simple hommes, en commençant par subir la loi du Russe Albert Demchenko en première manche, puis en dominant largement les trois suivantes pour s'imposer avec une marge confortable sur les deux inusables quadragénaires, Demchenko à 476/100e et Armin Zöggeler à 1.271. « Ça a été vraiment très difficile en territoire Russe, face à la Russie et à Armin. Je suis tellement soulagé maintenant ! ».

Plus jeune champion du monde, plus jeune champion olympique !

Felix Loch est quasiment né au bord d'une piste de glace. Son père Norbert a été un lugeur de haut niveau qui a participé aux Jeux d'hiver 1984 à Sarajevo, avant de devenir entraîneur à  Berchtesgaden. Felix est une force dominante de son sport depuis ses années dans les catégories jeunes, au plan national et très vite international, puisqu'il est sacré double champion du monde junior (en simple et par équipes) en 2006.

En janvier 2008 à Oberhof (Allemagne), Felix Loch est le plus jeune champion du monde de son sport à l'âge de 18 ans. En février 2009, il bat le record du monde de vitesse sur une piste de luge en étant chronométré à 153,9 km/h. Les 13 et 14 février 2010 lors des Jeux de Vancouver, il signe le meilleur temps de chacune des quatre manches de la compétition olympique à Whistler et devient à 20 ans le plus jeune médaillé d'or olympique du sport apparu au programme en 1964 à Innsbruck.

 

Getty Images
Une approche scientifique 

Selon le sextuple médaillé olympique italien Armin Zöggeler, Felix Loch est "un véritable talent à l'état pur. Les caractéristiques physiques de son corps sont quasi idéales pour la luge et grâce à son potentiel de travail énorme, il a accédé assez rapidement au statut de vedette". Naturellement doué, le champion allemand ajoute une approche scientifique au travail qui va le voir dominer son sport à partir de 2008 avec ses trois titres olympiques, ses cinq titres mondiaux en simple, ses cinq victoires consécutives au classement de la Coupe du monde FIL de 2012 à 2016, et des pistes où il se montre imbattable comme à Altenberg où il compte huit victoires de rang, dont le titre mondial 2012, et Oberhof où il remporte en 2017 son septième succès à la suite.

« Pour progresser sérieusement en luge, il faut avoir une bonne compréhension de la physique", dit le champion allemand qui vise un nouveau doublé en or à PyeongChang 2018. "J'ai passé beaucoup de temps en soufflerie, à chercher la position offrant le minimum de résistance à l'air, En outre, il est nécessaire d'adapter son style à l'influence des forces gravitationnelles qui s'exercent sur votre corps. Mais avant tout, il est nécessaire d'effectuer des centaines de descentes avant de sentir et de diriger complètement sa luge".  Un autre facteur a son importance, la capacité à rester concentré sur la piste. "Il est crucial de garder une totale concentration lors d'une descente, même si ce n'est pas une tâche facile".

Connaitre la piste de glace olympique dans ses moindres détails

Pour la première fois depuis le début de la décennie, Felix Loch trouve à qui parler lors de la saison 2016-2017, en la personne du double champion du monde junior russe Roman Repilov. Ce dernier se montre en meilleure forme durant l'hiver, et le prive au final d'une 6e victoire d'affilée au classement général de la Coupe du monde. "J'aurais aimé poursuivre la série", dit alors le lugeur allemand, "Mais Roman a été si fort cette saison ! Il mérite largement sa victoire au classement général". Loch glane tout de même des victoires à Winterberg (sprint) et à Oberhof pour porter son total à 34 victoires sur toutes les pistes du monde, dont une série de 14 à la suite entre 2012 et 2013.

Felix Loch a eu l'occasion de tester le toboggan de glace du centre de glisse d'Alpensia à Pyeongchang en 2017. Il remarque : "le plus important, c'est d'apprendre la piste de mieux en mieux. Dans chaque courbe, vous devez comprendre comment diriger votre luge, à l'entrée, ou au milieu, et comment en sortir.  C'est très important, et nous avons besoin de ces runs de test pour trouver la meilleure ligne".  Seul le glorieux compatriote de Loch, Georg Hackl, a réussi à gagner trois titres olympiques consécutifs en simple, aux Jeux d'Albertville 1992, Lillehammer 1994 et Nagano 1998. Felix Loch, le meilleur lugeur de sa génération, aura 28 ans au moment de se lancer dans ce défi en République de Corée. Il dispose clairement de tous les atouts pour y parvenir !

Getty Images
back to top En