skip to content
Date
01 sept. 1960
Tags
Rome 1960

Farrell le miraculé contribue aux succès du relais américain

Moins d’une semaine avant les sélections olympiques, le nageur américain Jeff Farrell doit être opéré d’une appendicite. Le coup est rude et pour la plupart des observateurs, c’en est fini de ses chances de qualification pour les Jeux. Il semble en effet impossible qu’il puisse se remettre d’une telle opération importante et nager au plus haut niveau international à peine quelques jours plus tard.


Contrariés à l’idée d’être privés de l’un de leurs meilleurs nageurs, les dirigeants de l’équipe américaine lui proposent alors un marché : ils lui laissent deux semaines pour se rétablir de son opération, à charge pour lui d’essayer ensuite de se qualifier, uniquement sur la base du chrono. Farrell décline l’offre en arguant que si les sélections existent, c’est pour une bonne raison, et qu’il a la ferme intention d’y participer.

Six jours après l’intervention chirurgicale, il est sur les plots de départs de ces sélections et il produit le genre de performances dont seuls les vrais champions peuvent être capables, dès lors que les pronostics leur sont défavorables. Sa blessure le handicape certes un peu et il manque la qualification au 100 m nage libre, mais il nage cependant assez vite pour prétendre à une place dans le relais. Pour un homme qui était sur le billard six jours plus tôt, c’est extraordinaire.

Après avoir vaincu cet obstacle, participer aux Jeux a dû lui sembler beaucoup moins intimidant. Farrell est sélectionné pour les relais 4x 200 m nage libre et 4 x 100 m 4 nages.

Les Américains dominent outrageusement les deux épreuves et enlèvent la médaille d’or haut la main : avec 6’’6 d’avance dans le relais 4 nages et 3’’ dans 4 x 200 m. Farrell, l’homme dont ils n’étaient pas nombreux à penser qu’il irait aux Jeux, repart ainsi chez lui avec deux médailles d’or au cou.
Son irrésistible envie de nager ne faiblira jamais et on le croisera encore dans les bassins de compétition à 70 ans passés.

Tags Rome 1960
back to top