skip to content
Getty Images
PyeongChang 2018

Fantastique victoire américaine dans le sprint féminin par équipes, 14e médaille pour Marit Bjørgen

Kikkan Rendall et Jessica Diggins, s'imposent dans le sprint libre par équipes, mercredi dans le stade d'Alpensia. Une extraordinaire victoire américaine, la première de l'histoire en ski de fond, arrachée au sprint par Jessica Diggins, devant la Suédoise Stina Nilsson et la Norvégienne Maiken Caspersen Falla. Cette dernière faisait équipe avec Marit Bjørgen qui s'installe au sommet du palmarès olympique tous sexes confondus avec quatorze médailles!

Quel final ahurissant ! Le dernier tour, le dernier relais : elles sont trois à se battre pour la victoire. La Suédoise Stina Nilsson, sacrée championne olympique du sprint le 13 février, la Norvégienne Maiken Caspersen Falla, et l'Américaine Jessica Diggins

Getty Images

Ça attaque de toutes parts, mais en entrant dans le stade, Diggins se porte à l'avant et parvient à battre ses deux rivales pour offrir le titre aux Etats-Unis, leur premier dans la discipline apparue au programme à Turin en 2006, et même leur toute première médaille d'or en ski de fond ! Mais Randall et Diggins n'en sont pas à leur coup d'essai : elles ont aussi ouvert le palmarès de leur pays en sprint par équipes lors des championnats du monde FIS de ski nordique 2013 à Val di Fiemme (Italie). 

Maiken Caspersen Falla s'étant fait décrocher dans l'emballage final, la Suède (Charlotte Kalla et Stina Nilsson) prend la médaille d'argent à 19/100e de seconde et la Norvège (Maiken Caspersen Falla et Marit Bjørgen) qui était tenante du titre, termine en bronze à  2:97.

Tout en haut, il y a la reine Marit Bjørgen 

Mais Marit Bjørgen peut se consoler avec sa quatrième médaille des Jeux de PyeongChang 2018, pour porter son total à quatorze podiums : la voilà seule au sommet du palmarès des Jeux d'hiver devant les treize médailles de son compatriote biathlète Ole Einar Bjørndalen !

Getty Images

Dans cette passionnante finale, Bjørgen n'a pas réussi à placer son équipière seule en tête à l'amorce de la dernière boucle. Les trois équipes dominatrices se sont livré une bataille qui s'est donc uniquement jouée dans la dernière ligne droite, au sprint. Cela n'empêche pas "Gull Marit" ("Marit en or", son surnom en Norvège) d'entrer dans l'histoire des sports d'hiver, elle qui était arrivée en République de Corée avec 10 médailles. A PyeongChang 2018, elle a rajouté un titre en relais, une médaille d'argent au skiathlon, et deux médailles de bronze au 10 km libre et donc sur le sprint par équipes.  Le palmarès olympique de Bjørgen se compose désormais de 7 médailles d'or, 4 médailles d'argent et 3 de bronze.

Une médaille d'or historique pour les USA

Marit Bjørgen n'est pas la seule à écrire son nom dans le grand livre des Jeux d'hiver : Diggins et Randall comblent un trou pour les Etats-Unis, qui n'avaient jamais gagné de médaille d'or en ski de fond... depuis 1924 ! "C'est irréel", s'exclame Jessica Diggins. "Je ne peux pas croire que c'est arrivé, mais nous nous sommes senties si bien durant ces Jeux, et le fait de réaliser ça en équipe  a beaucoup plus de sens que n'importe quelle médaille individuelle !".

Getty Images

Jessica Diggins a gagné pour son équipe en maitrisant le sprint final... et Stina Nilsson. "Dans la dernière ligne droite, je pensais juste "go go go, donne tout ce que tu as. J'avais et j'ai quelqu'un que j'aime et dont je me soucie, qui m'attend sur la ligne d'arrivée et je veux la rendre fière". Je pense que nous avions tout ce qu'il faut durant toute la journée de compétition. Toute notre équipe croyait en nous, et ils étaient tous là à hurler. Je ne sais pas s'il y a beaucoup d'équipes où tout le monde est présent derrière les barrières en train de s'époumoner. Je pense que nous avons eu beaucoup de soutien.  Les premiers mots que j'ai adressés à Kikkan, c'est : "Est-ce que nous venons de gagner les Jeux ? Et elle : "Yeah !". Merveilleux !".

"Je le dis bien haut : je ne crois toujours pas que c'est vrai", ajoute Kikkan Randall. "C'est pour ça que j'ai travaillé ces 20 dernières années, et avec cette équipe depuis cinq ans et wow, c'est tellement amusant d'avoir réussi à tout rassembler ce soir, finalement. S'il y a quelqu'un en qui j'ai 100% confiance pour débouler dans la dernière ligne droite aussi vite que possible, c'est bien Jessie. C'était tellement merveilleux de voir ça arriver !".  

La Suède contente,  Bjørgen a besoin de temps pour réaliser

"C'est fantastique. Nous avons eu jusqu'ici des Jeux fantastiques", dit Charlotte Kalla, qui gagne sa quatrième médaille à PyeongChang 2018 après l'or du skiathlon et les médailles d'argent du 10 km libre et du relais 4 x5 km. "Et mon sentiment, c'est que nous avons gagné la médaille d'argent. Il y avait plein de favorites aujourd'hui, nous n'avons pas été les plus rapides, mais les deuxièmes plus rapides. Nous avons fait tout ce que nous avons pu, et je suis très fière de ma performance, et très impressionnée par Stina". Cette dernière affiche aussi sa fierté. "J'ai puisé au plus profond pour avoir du gaz dans les derniers 100 m, mais aujourd'hui, les Américaines étaient trop fortes et je pense qu'elles méritent vraiment ce titre".

Getty Images

Enfin, la reine Marit Bjørgen note : "C'est incroyable de courir avec Maiken. Elle est la plus rapide, et nous n'avions pas encore été associées en sprint par équipes aux Mondiaux ou aux Jeux. C'est génial de finir ces Jeux avec elle". Et quand on l'interroge sur la quatorzième médaille qui la voit devenir la plus grande olympienne hivernale, elle lâche : "C'est encore dur à comprendre. Quand vous êtes encore une athlète, vous ne faites que vous concentrer sur vos courses. Je pense que je vais avoir besoin d'un peu de temps pour regarder en arrière et voir que j'ai été capable de réaliser tout ça. C'est encore dur à comprendre pendant que je suis ici devant vous !".

back to top En