skip to content
Date
20 sept. 2014
Tags
Sydney 2000

Fairweather décoche enfin des flèches d'or

L’archer australien Simon Fairweather a déjà participé trois fois aux Jeux Olympiques avant Sydney 2000, sans jamais s’approcher du podium, et à la veille des Jeux, ses derniers résultats n’ont guère été spectaculaires.




Mais en concourant devant leurs propres supporters, les sportifs australiens vont y puiser leur inspiration, y compris Fairweather. Peu de ses compatriotes vont toutefois saisir cette opportunité avec la confiance et le panache dont il va faire preuve.

Neuf ans plus tôt, Simon Fairweather a été sacré champion du monde, un résultat surprenant qui semblait donner le coup d’envoi d’une carrière sportive brillante. Alors qu’il s’était classé seulement 16e aux Jeux Olympiques de 1988, son ascension a donc été impressionnante, mais elle a été suivie par une rentrée dans le rang tout aussi notable.

Au lieu de se battre pour l’or aux Jeux de 1992 à Barcelone, Fairweather ne parvient à se classer qu’à la 25e place. Quatre ans plus tard à Atlanta, il n’entre même pas dans les 50 premiers et doit se contenter d’assister à la domination des archers coréens. Ces derniers ont gagné tous les championnats du monde depuis le triomphe de Fairweather en 1991, et personne ou presque n’envisage que cela puisse s’arrêter à Sydney.

La phase qualificative va d’ailleurs être conforme à cette logique, puisque les archers asiatiques terminent aux trois premières places. Jang Yong-ho mène le bal, après avoir signé le meilleur de score de chacun des trois tours, mais à la surprise générale, il est éliminé en huitièmes de finale par le Russe Balzhinima Tsyrempilov.

Fairweather, lui, a évité cet écueil et rencontre justement Tsyrempilov au tour suivant. Mais le coupeur de têtes russe ne peut rééditer son exploit face à l’Australien, qui s’impose 113-104.

Il est désormais en demi-finale et les supporters se massent toujours plus nombreux derrière lui. Le Néerlandais Wietse van Alten est le suivant sur la liste de ses adversaires, mais après une passe d’armes de très haut niveau, Fairweather l’emporte à nouveau, 112-110 cette fois. L’archer de l’ombre est maintenant en finale.

L’ultime affrontement est suivi par 4 500 personnes, dont la plupart soutiennent l’Australien. S’il est gagné par la nervosité, il n’en montre rien. Fairweather prend la tête d’entrée et enlève le titre par 113 points à 106. Le challenger est redevenu champion.

back to top