skip to content
Espace des athlètes

Faire entendre la voix de tous les athlètes grâce au réseau mondial des commissions des athlètes

L'opinion et le point de vue des athlètes sont pris en compte à chaque étape du processus décisionnel au sein du Mouvement olympique. Une partie essentielle du travail de la commission des athlètes du CIO et de sa présidente, Kirsty Coventry, implique d'être régulièrement en contact avec les autres commissions des athlètes à travers le monde. Ce réseau mondial se réunira à Lausanne en marge du Forum international des athlètes, lequel se tiendra du 13 au 15 avril 2019 dans la capitale olympique.


Un réseau de commissions des athlètes pour tous les CNO et tous les sports

Ce réseau regroupe les commissions des athlètes de toutes les Fédérations Internationales des sports d'été et d'hiver ainsi que celles de tous les CNO, sans oublier les commissions des associations continentales, des comités d'organisation des Jeux et de l'Agence Mondiale Antidopage (AMA). L'une des missions de la commission des athlètes du CIO est de faciliter les échanges avec les membres de ce réseau et d'obtenir leur avis sur des sujets allant des nouvelles initiatives en faveur du développement global des athlètes aux grandes problématiques qui touchent le monde du sport,  telles que la réglementation antidopage, la protection et la santé mentale des athlètes.

Les athlètes favorables à la présence d'un responsable des programmes de protection aux Jeux

Bien évidemment, le réseau des commissions des athlètes a pour fonction principale de défendre le bien-être des sportifs durant les Jeux Olympiques et d'être leur porte-parole. Ainsi, à l'issue des débats du 7e Forum international des athlètes, le réseau a joué un rôle déterminant, aux côtés du CIO, pour la mise en œuvre de politiques de protection, avec notamment la présence d'un responsable des programmes de protection durant les Jeux auquel les athlètes peuvent demander conseil et signaler, sous couvert d'anonymat, toute forme d'abus ou de harcèlement ainsi que tout problème en lien avec la santé mentale.

Aménager le village olympique sur la base des commentaires des athlètes

Qui plus est, le réseau est largement associé aux discussions sur les principaux aspects organisationnels qui touchent directement les athlètes lors de chaque édition des Jeux. Les représentants des athlètes qui siègent au sein des comités d'organisation travaillent main dans la main avec la commission des athlètes du CIO pour ce qui est des diverses questions les concernant, des temps de trajet aux infrastructures. Récemment, le réseau a également joué un rôle crucial dans l'évolution du village olympique, améliorant ainsi l'expérience vécue par les athlètes.

Getty Images

Un soutien accru à la transition de carrière

En dehors des Jeux, le réseau a notamment permis d'exaucer les vœux des athlètes désireux d'obtenir un soutien accru pour leur reconversion une fois leur carrière sportive terminée, grâce à des plans d'action et des projets comme Athlete365 Career+ et Business Accelerator.

Consultation des membres du réseau avant toute prise de décision délicate

Le réseau s'est également révélé efficace lorsqu'il a fallu prendre d'importantes décisions, comme la réintégration de l'Agence antidopage russe (RUSADA). Les athlètes ayant le droit de vote au comité exécutif de l'AMA, les commissions des athlètes du monde entier ont été consultées avant cette décision et leur point de vue étudié.

La Déclaration sur les droits et responsabilités des athlètes, une avancée historique

L'une des réussites majeures du réseau a été la Déclaration historique sur les droits et responsabilités des athlètes, adoptée par la Session du CIO en octobre 2018. La préparation de ce document fait suite à une demande concrète des athlètes concernant la définition et la protection de leurs droits. La plus vaste enquête jamais mise en chantier a donc été menée auprès de 4 292 athlètes représentant tous les sports inscrits aux programmes olympique et paralympique. La Déclaration a été rédigée sur la base des idées, des points de vue et des commentaires formulés.

Une représentation des athlètes en activité au sein de toutes les commissions des athlètes

Le réseau des commissions des athlètes continuera indubitablement à jouer un rôle clé dans le processus de prise de décisions au sein du mouvement sportif. Ses avancées sont à attribuer notamment aux athlètes en activité présents dans les diverses commissions. Danka Barteková en est le parfait exemple : elle siège à la commission des athlètes du CIO (dont elle occupe le poste de vice-présidente) tout en s'entraînant pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Getty Images

"Je pense que le fait d'avoir des athlètes en activité parmi les membres est un formidable avantage, confie-t-elle. Je participe aux Jeux et s'il y a des problèmes, je veux en être informée. En tant qu'athlète en activité, je comprends l'importance des décisions nous concernant et l'impact qu'elles peuvent avoir. C'est pourquoi il est essentiel pour moi d'y être associée. C'est aussi la raison pour laquelle j'ai décidé de me consacrer à cette tâche et de contribuer aux efforts déployés en faveur du bien-être des athlètes. Nous avons le devoir de soutenir les athlètes et leur développement, quels que soient leur pays d'origine et le sport qu'ils pratiquent."

back to top En