skip to content
Date
29 nov. 2006
Tags
Actu CIO

Extraits de la conférence de presse finale du président du CIO à Koweït:


Extraits de la conférence de presse finale du président du CIO à Koweït:
À propos de l'avancement des préparatifs des Jeux Olympiques de 2012 à Londres :Nous sommes très satisfaits. Nous sommes toujours autant impressionnés par la vision de Londres et par ce que les organisateurs veulent faire des Jeux – car ces derniers jouent un rôle catalyseur en donnant vie à d'autres projets, comme la réhabilitation de l'Est londonien, et ces initiatives sont elles aussi très importantes.
 
En réponse aux commentaires de Jack Lemley sur la hausse des coûts et la lenteur des préparatifs des Jeux de 2012 à Londres :
Je ne suis pas inquiet car Denis Oswald et Gilbert Felli m'ont donné de très bonnes nouvelles. Vous savez, dans l'organisation de n'importe quelle manifestation, notamment des Jeux, les gens vont et viennent. Ce type d'organisation est en constante évolution. Lorsque je présidais la commission de coordination des Jeux à Sydney, j'ai travaillé avec quatre directeurs généraux et cinq présidents. Et pour Athènes, j'ai eu affaire à quatre directeurs généraux et quatre présidents. À Londres, nous en sommes toujours à un directeur général et un président. Aussi n'accordons pas une importance exagérée au départ d'une personne !
Sur le fond, je respecte l'opinion de ce monsieur, même si le Comité International Olympique ne la partage pas.
 
À propos du malentendu, à Londres, sur les deux budgets :
opérationnel et infrastructures Et bien, je pense que nous avons ici trois objectifs prioritaires : la communication, encore la communication, toujours la communication. Nous devons tous mieux communiquer : le gouvernement, le comité d'organisation, le Comité International Olympique. Nous ne cessons de répéter qu'il y a deux budgets. Le budget opérationnel et ce que j'appellerais le budget des infrastructures. Le deuxième laissera un héritage certain à la ville, le premier un héritage moindre. L'héritage est un élément essentiel. Vous savez à quel point nous y sommes attachés.
S'agissant des propos parus dans les médias il y a deux semaines, je pense qu'il y a probablement eu une certaine confusion entre le budget opérationnel et le budget des infrastructures. Le nom de l’Autorité chargée de la livraison des infrastructures olympiques – ODA – peut lui aussi prêter à confusion, car cette autorité livre bien plus de choses que les Jeux n'en ont besoin. Les gens ont tendance à tout mélanger.
 
Sur Beijing et l'environnement :
Le projet de Beijing est en bonne voie. Nous avons eu une discussion extrêmement fructueuse avec le comité d'organisation sur la question de l'environnement. Lors de mon dernier séjour à Beijing, je me suis également entretenu avec le premier ministre à ce propos. Les Chinois redoublent d'efforts pour trouver une solution au problème. Des progrès ont déjà été relevés. Nous avons pu constater une baisse des indices de pollution. Selon nous, les mesures prises à l'heure actuelle porteront leurs fruits au moment des Jeux.

Sur l'affaire Walter Mayer :
À ce jour, nous n'avons toujours pas de rapport final. Nous savons que les autorités italiennes poursuivent leur enquête, à laquelle le Comité International Olympique contribue et participe. Oui, je suis intimement convaincu que nous recevrons un rapport final, qui couvrira tous les aspects de cette affaire. Quand … je ne peux pas vous répondre car la justice avance lentement, aussi devrons-nous peut-être attendre encore quelque temps avant d'obtenir ce rapport, mais nous l'aurons – je n'ai aucun doute à ce sujet.

Tags Actu CIO
back to top