skip to content
Getty Images
Date
25 avr. 2016
Tags
Rio 2016 , Natation , Rio de Janeiro 2016 , Natation

Examen de passage réussi haut la main pour le site de natation de Rio 2016 où émotion, coups de théâtre et surprises ont prévalu


À un peu plus de 100 jours du  coup d’envoi de Rio 2016, le tout nouveau stade olympique aquatique du parc olympique de Barra est passé pour la première fois au banc d’essai, à l’occasion d’une épreuve test qui a également servi de compétition de sélection olympique pour les  nageurs brésiliens.
« Les principaux tests concernaient des éléments de l’aire de compétition tels que la piscine et les dispositifs de départ, de chronométrage et de résultats », a indiqué Rodrigo Garcia, le directeur des Sports de Rio 2016. « Il reste quelques ajustements à effectuer, mais notre évaluation d’ensemble est positive. La pression s’accroît lorsque les athlètes sont en lice et il n’y a aucune marge d’erreur possible. »

Quelque 400 nageurs, en majorité brésiliens, ont participé à la compétition et leurs commentaires ont été positifs. « Le site semble superbe et comme issu d’une autre planète », a ainsi déclaré Brandon Almeida, membre du relais 4 x 100 m 4 nages du Brésil.

Le Brésil enverra à Rio 2016 la plus grosse équipe olympique de natation de son histoire, mais le numéro un du pays et unique champion olympique brésilien de la discipline, Cesar Cielo, ne sera pas du voyage. Le détenteur du record du monde des 50 m et 100 m nage libre n’a en effet pu finir que troisième sur la distance la plus courte.

Cielo a terminé derrière Bruno Fratus, vainqueur de la course, et Ítalo Manzine Duarte, âgé de 23 ans. Tous deux ont rendu hommage un peu plus tard à leur aîné qui leur a servi, ont-ils dit, de modèle pour leur carrière. Cielo a remporté l’or olympique sur 50 m nage libre et du bronze sur 100 m nage libre à Beijing 2008, avant de gagner une nouvelle médaille de bronze sur la distance la plus courte à Londres 2012.

Applaudi et encouragé par un public reconnaissant tout au long de l’interview qu’il a donné sur le bord du bassin à l’issue de la course, c’est un Cielo émouvant qui s’est excusé pour sa performance.

Malgré l’absence de Cielo, le Brésil aura néanmoins une équipe forte à Rio 2016, avec des noms confirmés tels que ceux de Thiago Pereira et Joana Maranhão qui évolueront aux côtés des stars en herbe Larissa Oliveira et Etiene Medeiros et ils devraient fournir aux supporters locaux de nombreuses occasions de donner de la voix.

Médaillé d’argent du 400 m 4 nages à Londres 2012, Pereira devrait défier des nageurs comme Michael Phelps et Ryan Lochte à Rio 2016. Descendu sur 200 m 4 nages et ayant changé son côté de respiration pour tenter de gagner en vitesse, le Brésilien espère améliorer son niveau de performance en nage libre.

Hormis le duo américain, Pereira devra aussi surveiller du coin de l’œil son coéquipier brésilien Henrique Rodrigues avec lequel il a partagé la première place du 200 m 4 nages. Les deux hommes ont signé un temps de 1’57’’91, soit un tout petit centième de plus que la troisième meilleure performance de l’année, réalisée par Michael Phelps.

back to top En