skip to content
Date
20 févr. 2014
Tags
Sotchi 2014 , Actu CIO

Étude du CIO sur la surveillance des blessures et maladies dans le sport : protéger la santé des athlètes

La protection de la santé des athlètes est la priorité numéro un pour le Comité International Olympique (CIO) et sa commission médicale. Aux Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, les experts médicaux du CIO mènent une vaste étude, en recueillant chaque jour de précieuses informations  sur les blessures et maladies des athlètes afin d’évaluer les facteurs de risque et d’établir des stratégies de prévention.


Comme ce fut le cas aux Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, de 2010 à Vancouver et de 2012 à Londres, le groupe de recherche médicale, qui est composé de membres de la commission médicale du CIO, du comité d’organisation des Jeux de 2014 à Sotchi, de Fédérations Internationales (FI) et de centres de recherche, surveille et collecte des données auprès des Comités Nationaux Olympiques (CNO) concernant tous les sports individuels et d’équipe, en enregistrant les blessures et maladies nouvellement apparues durant les deux semaines des Jeux, lors des compétitions et des entraînements.

Il est trop tôt pour dire si les chiffres enregistrés aux Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi seront plus ou moins élevés que ceux de Vancouver en 2010, où 11% des athlètes avaient subi une blessure et 7% une maladie. Les données peuvent différer car les Jeux de Sotchi comptent un nombre record de 98 épreuves dans 15 disciplines et sept sports.

Le professeur Lars Engebretsen, responsable de l’équipe de recherche médicale à Sotchi, nous révèle toutefois qu’après la première semaine des Jeux, “les chiffres ne diffèrent pas beaucoup de ceux de Vancouver. Les blessures au genou sont, pour l’instant, les plus importantes, comme à Vancouver en 2010.”

Le travail de prévention du CIO est mené à bien par quatre centres de recherche médicale, à Calgary, au Cap, à Melbourne et à Oslo, qui reçoivent des subventions annuelles du CIO. Les données recueillies durant les Jeux concernant les blessures et maladies seront communiquées aux CNO et FI, puis utilisées pour élaborer et mettre en place des stratégies de prévention efficaces afin de minimiser le risque pour les athlètes, et ce à tous les niveaux.

Partager ces connaissances et prendre des mesures concrètes, telle sera également la mission de la Conférence mondiale du CIO sur la prévention des blessures et des maladies dans le sport qui se tiendra peu après les Jeux, du 10 au 12 avril à Monaco. Cette conférence sera une précieuse plateforme d’échanges pour d’éminents experts des sphères médicale et sportive. Elle sera également l’occasion de présenter les principales conclusions de l’étude sur la surveillance des blessures et maladies pendant les Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi.

Veuillez consulter le site web de la conférence pour plus d’informations : www.ioc-preventionconference.org

En savoir plus sur la commission médicale du CIO

back to top