skip to content

Étude des cas relatifs au sport lié au développement


www.olympic.org présente, à l’occasion de ce Séminaire des cas d’études tirés de son dernier FOCUS " Sport et développement ". Les deux premiers cas sont liés aux sujets traités aujourd’hui à Genève.




Mozambique : Projet Olympafrica à Boane
Le CIO, l’Organisation Internationale du Travail (OIT), le gouvernement et le CNO du Mozambique ainsi que d’autres partenaires participent à un vaste programme de réduction de la pauvreté en faveur de la communauté de Boane dans le centre Olympafrica. Le CIO paie les frais de scolarité de plus de 600 élèves du primaire issus de familles pauvres et une formation est donnée à des femmes pour la confection d’uniformes scolaires, afin de développer une activité économique locale et de créer une coopérative autonome. Le centre Olympafrica sert également de centre d’entraînement pour quelque 1 000 enfants des villages voisins, qui peuvent ainsi suivre des cours de sport et d’éducation physique. La Solidarité Olympique finance une partie de ces activités.




Athènes 2004 : la contribution du monde du sport à la prévention du VIH/SIDA
La prévention du VIH/SIDA est un des domaines dans lesquels le sport peut clairement faire la différence. Les manifestations sportives, les clubs de sport, les entraîneurs et les administrateurs constituent une plateforme parfaite et des relayeurs privilégiés pour sensibiliser les jeunes à cette question et diffuser des messages de prévention. Le CIO et ONUSIDA ont décidé d’unir leurs forces à cet égard et se sont engagés dans la mise en œuvre d’activités dans ce domaine, telles que :
● l’organisation d’un séminaire régional pour les CNO à Johannesburg en juin 2004;
● la production d’un coffret d’information générale et de formation sur le sport et le VIH/SIDA destiné tout particulièrement à la  communauté sportive mondiale;
● l’organisation d’une campagne de sensibilisation sur la prévention du VIH/SIDA par le sport auprès de tous les athlètes inscrits aux Jeux Olympiques d’Athènes.

 


Appel aux athlètes
Tous les athlètes ont reçu une publication spéciale avec le ruban rouge les encourageant à participer aux efforts de prévention. La gymnaste chinoise Yaping Deng s’exprimait en ces termes dans la brochure :  « Le VIH peut toucher n’importe qui, n’importe où. En tant qu’athlètes, nous sommes dans une position unique pour aider à faire passer le message quant à la manière d’éviter l’infection par le virus. Il n’y a peut-être pas de traitement contre le SIDA, mais nous ne devons pas oublier que le VIH peut être évité. »





Pour plus d'informations, voir




Le sport au service du développement et de la paix




Site officiel du PNUD
back to top En