skip to content
01:31 Berlin 1936 Basketball play

Étonnant : une première finale olympique de basket en plein air et sous le déluge !

19-8, c'est le score de la victoire des États-Unis face au Canada à l'issue de la première finale olympique de basketball à Berlin en 1936. Celle-ci s'est en effet déroulée en plein air, sur un court en terre battue, et les pieds dans la boue sous un déluge de pluie.

Le basketball a été inventé et codifié par James Naismith, professeur d'éducation physique au Springfield College (Massachusetts) en 1891, désireux de créer un sport d'intérieur pour ses élèves. Il apparaît une première fois en sport de démonstration lors des Jeux Olympiques de Saint-Louis en 1904. Mais ce n'est qu'en 1936 à Berlin qu'il est officiellement inscrit au programme pour ne plus le quitter. 


Berlin 1936 Basketball IOC


Pour l'occasion, et selon le rapport officiel des Jeux de la XIe Olympiade, c'est la Fédération Internationale de basketball (la FIBA, fondée en 1932), qui demande à ce que ce premier tournoi olympique, qui va réunir vingt-deux nations, soit organisé en plein air. Pour répondre à cette demande, le comité d'organisation aménage des courts de tennis en terre battue, la surface étant  toutefois "renforcée pour mieux résister à l'usure provoquée par le jeu". 

Berlin 1936 Basketball IOC


Du basketball en plein air 
Bill Wheatley est le capitaine de la formation qui part défendre ses chances en Allemagne. "La balle était plus grande et plus lourde que celles utilisées de nos jours", s'est-il souvenu en 1984, quand le comité d'organisation des Jeux de Los Angeles a invité plusieurs joueurs de l'équipe de 1936 en conférence de presse pour qu'ils racontent leur aventure. "Il y avait une fente sur le côté pour y insérer la vessie. Peu importe la façon dont était lacée cette ouverture, il était impossible que la balle soit parfaitement ronde". 

La balle était plus grande et plus lourde que celles utilisées de nos jours. Il y avait une fente sur le côté pour y insérer la vessie. Peu importe la façon dont était lacée cette ouverture, il était impossible que la balle soit parfaitement ronde. Bill Wheatley USA
"Et puis Il y avait ces courts en terre battue, qui rendaient le dribble presque impossible, même quand le terrain était sec. La plupart du temps, nous nous passions la balle en l'air, et nous tirions systématiquement à deux mains, comme tout le monde le faisait à l'époque", s'est également  souvenu Bill Wheatley. 

Berlin 1936 Basketball IOC


Les pieds dans la boue 
Les États-Unis atteignent le match pour l'or par forfait de l'Espagne au premier tour, puis grâce à des succès sur l'Estonie (52-28), les Philippines (56-23) et le Mexique (25-10). Ils sont rejoints par le Canada, battu par le Brésil (17-24) au premier tour, puis vainqueur de la Lettonie (34-23), de la Suisse (27-9), de l'Uruguay (41-21), et de la Pologne en demi-finale (42-15). On le voit, les scores du basketball sur terre battue sont déjà faibles. Mais un drôle de record va être établi le 14 août 1936… 

Nous avons donc joué deux fois 20 minutes devant plus de 500 parapluies sous lesquels je pense que devait se trouver le public ! Bill Wheatley USA
Ce vendredi 14 août, jour de la première finale olympique du basketball, il pleut depuis déjà 24 heures sur la capitale allemande. "Et comme la météo ne changeait pas, nous imaginions que les organisateurs reporteraient le match. À ce stade, le court en terre battue était devenu tellement boueux et glissant que plus personne ne pouvait courir ou faire rebondir une balle dessus. Mais le match a eu lieu. Nous avons donc joué deux fois 20 minutes devant plus de 500 parapluies sous lesquels je pense que devait se trouver le public !" a raconté Bill Wheatley. 

Berlin 1936 Basketball IOC


Tant bien que mal, en "protégeant la balle", les États-Unis se détachent 15-4 à la mi-temps. Les Canadiens ont encore plus de mal sous le déluge et les pieds dans la boue. La pluie redouble et seulement huit points sont inscrits en deuxième mi-temps !  L'équipe de basket des États-Unis remporte son premier titre olympique sur le score de 19-8. Un anti-record de points destiné à traverser les décennies suivantes. Quatorze autres médailles d'or suivront pour les basketteurs américains, jusqu'à la victoire aux Jeux de Rio 2016, mais celle obtenue 80 ans plus tôt restera dans les mémoires pour s'être déroulée dans des circonstances si particulières. 

back to top En