skip to content
Date
08 oct. 2007
Tags
Actu CIO

Étincelante Jayne


L'inoubliable patineuse Jayne Torvill voit le jour le 7 octobre de l'année 1957 à Nottingham, au cœur de la Grande-Bretagne, il y a maintenant 50 ans. Etoile de la dance sur glace, elle rayonne sur les patinoires dès la fin des années 70 avec son partenaire Christopher Dean. Impossible dès lors d'évoquer l'un sans l'autre. Ces deux athlètes aux qualités dissemblables mais complémentaires ne font plus qu'un une fois sur la glace, exprimant une entente parfaite.
Les deux font la paire
Mais comment se sont-ils rencontrés ? Tout deux de Nottingham, tous deux sans partenaires, les circonstances étaient réunies pour que leurs trajectoires se croisent. En 1975, Jayne fait sa première séance d'essai avec Christopher, d'un an son cadet. Elle avant tout technicienne et lui danseur, le nouveau couple doit trouver son équilibre. Elle plus petite que lui, le couple doit se mettre en harmonie. Tous deux adolescents, ils doivent surmonter leur timidité. Tendus, leurs premières danses sont qualifiées d'"horribles" par Jayne, qui chute même lors d'un blues. Pas à pas, figure après figure, les gestes se coordonnent et la confiance s'installe. Déterminés, les deux jeunes gens entament la même année leur première saison de compétition ensemble. Ils ne tardent pas à faire des étincelles sur la glace.
Ils deviennent pour la première fois champions de Grande-Bretagne en 1978 et terminent 5ème aux Jeux Olympiques de Lake Placid en 1980. Dès 1981, le couple collectionne les premières places dans les grandes compétitions auxquelles il prend part et affole les tableaux de résultats en alignant les 6.0 - la plus haute note en patinage artistique. Aux portes des Jeux de Sarajevo en 1984, Jayne et Christopher ont déjà remporté trois titres de champions d'Europe (1981, 1982, 1984) et trois titres de champions du monde (1981-1983).
Boléro d'enfer à Sarajevo
En 1984, le couple star participe aux Jeux Olympiques à Sarajevo pour une nouvelle et époustouflante démonstration de son talent. En danse sur glace, les patineurs britanniques doivent convaincre dans trois programmes : les danses imposées, originale et libre. Pour le paso doble de la danse originale, ils empruntent les images de la tauromachie que leur évoque ce rythme espagnol. Dans la chorégraphie, Jayne est une cape noire et blanche qui virevolte sans fin autour de son matador. Dans le programme libre, ils dansent sur le Boléro de Ravel et interprètent l'histoire dramatique et romantique de deux amants dont l'amour impossible ne trouve de dénouement que dans la mort.
L'interprétation de leur ballet funeste est si bouleversante et d'une telle virtuosité qu'elle magnétise la salle tout entière. Les juges ne font pas exception. Lorsque Jayne sort de sa transe sous une pluie de bouquets, elle découvre une succession de neuf 6.0 : les juges sont unanimes pour donner le maximum à la prestation artistique du couple. Les patineurs prennent la première place dans chacun des programmes de danse et décrochent la médaille d'or.
Après à cet exploit, Jayne et Christopher passent professionnels et ne retrouvent les Jeux Olympiques qu'en 1994 à Lillehammer, où ils gagnent la médaille de bronze.
Un bel exemple d'équipe
Dans leur duo sur glace, en parfaite technicienne, Jayne a su donner corps aux chorégraphies imaginées par son partenaire. Comme il le dit lui-même : "Avec Jayne, tout devient possible". Comme un oiseau sans ses ailes, Jayne ne pouvait patiner sans Christopher et réciproquement. Merci à ces deux athlètes pour les moments inoubliables qu'ils nous ont offerts !
Tags Actu CIO
back to top