skip to content
Allsport
Date
25 févr. 1994
Tags
Lillehammer 1994 , Actu CIO , Saut à ski , Norvège

Espen Bredesen bondit vers l’or "dans son jardin"

Un athlète norvégien, né dans la capitale du pays où il a grandi, concourant dans des Jeux Olympiques organisés chez lui, devant ses propres supporters ? À première vue, les Jeux de 1994 devraient permettre à Espen Bredesen de réaliser son rêve. Mais cela ne va pas se passer de façon aussi rectiligne.

Bredesen a effectué ses premiers pas olympiques deux ans plus tôt à Albertville et il est difficile de résumer simplement le cauchemar qu’il y a vécu. Champion de Norvège tant au tremplin normal qu’au grand tremplin l’année précédente, Bredesen a décidé de modifier radicalement sa technique et de passer du style classique au nouveau style en V, mais il lui reste encore à apprivoiser cette nouvelle technique. Aux Jeux de 1992, il termine ainsi 57e sur 59 au grand tremplin. Parti de Norvège avec l’espoir de se battre pour une médaille, il y revient avec un surnom cruel : Espen « the Eagle », référence narquoise au fameux Eddie « the Eagle » Edwards, sauteur à ski britannique malheureux.

Dans l’adversité toutefois, Bredesen s’accroche à sa confiance en lui, retourne répéter ses gammes et finit par parfaire son nouveau style. En 1993, il remporte le titre mondial au grand tremplin et trois victoires en Coupe du monde. Sa bonne forme est toujours là en 1994 et il arrive à Lillehammer la confiance au plus haut, même si certains amoureux de la discipline se souviennent davantage de lui pour son échec d’Albertville que pour le chapelet de succès qui a suivi.

Il commence la compétition par le grand tremplin, où il retombe à 135,5 m au premier saut. Il mène ainsi le concours avant d’être éclipsé par un superbe saut de l’Allemand Jens Weißflog, qui vaut de l’or. Bredesen décroche toutefois l’argent, un sacré bon en avant par rapport à Albertville !

Cinq jours plus tard, il se retrouve sur le tremplin normal, et une fois encore la ruée vers l’or se transforme en un mano a mano : Bredesen face à un autre Norvégien, Lasse Ottesen. Bredesen mène à nouveau la compétition à l’issue du premier saut, après un saut techniquement remarquable, avant de rééditer sa performance lors de son deuxième saut, obtenant ainsi la victoire avec une marge impressionnante de 14 points.

Sa carrière sera par la suite contrariée par une blessure contractée lors d’un entraînement physique sur un trampoline. Il prendra sa retraite en 2000 pour devenir commentateur à la télévision.
back to top En