skip to content
JOJ

Erin Kennedy : “Le pouvoir du ballon ovale”

Young Change-Maker (jeune artisan du changement) lors des premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) à Singapour en 2010, Erin Kennedy s'emploie désormais à mobiliser et former les jeunes Américaines à travers son initiative Girls Rugby Inc., lancée avec l'aide du programme mondial YCM+ du CIO.

Qu'est-ce que Girls Rugby Inc. ?

C'est un projet que j'ai lancé en avril 2018 avec Jenn Heinrich et Hannah Harper, que j'ai rencontrées lorsque je travaillais pour USA Rugby, Rugby Canada et la NACRA (North American Caribbean Rugby Association). Je m'occupais à cette époque de la gestion et du développement du rugby et je me suis vite rendu compte que les programmes de rugby en Amérique étaient en plein expansion, mais qu'ils s'adressaient surtout aux garçons. Les chiffres parlaient d'eux-mêmes : pour la saison 2016/2017, seules 1 055 filles s'étaient inscrites auprès de la Fédération américaine de rugby dans la catégorie "rugby sans contact" (ou rugby foulard). En 2017/18, elles étaient 1 079. Ces chiffres sont incroyablement bas pour un pays de la taille des États-Unis, c'est pourquoi nous avons pris la décision de lancer un programme qui permettrait de faire évoluer les choses.

Erin Kennedy

Quand es-tu tombée "amoureuse" du rugby ?

J'ai commencé la pratique du rugby il y a neuf ans – j'avais 24 ans – et j'ai joué pour l'équipe féminine de Boulder dans le Colorado. Je me suis rapidement tournée vers l'entraînement d'équipes de différents niveaux. Je pense que c'est la culture du rugby qui m'a séduite. J'ai grandi en jouant au basket et au softball, mais je n'avais jamais fait partie d'une communauté comme celle du rugby. Le jeu a cette formidable propension à vous enseigner les qualités dont vous avez besoin non seulement sur l'aire de compétition, mais aussi en dehors. J'aime l'idée que ce soit un sport pour tous. Grâce à lui, j'ai des amis et des relations dans le monde entier.

Que vises-tu à travers Girls Rugby Inc. ?

Nous voulons mettre sur pied un programme permanent qui permettra aux filles d'exploiter leur potentiel via le rugby, en leur proposant un enseignement fondé sur les valeurs. Nous voulons offrir aux filles la chance de vivre une formidable expérience sportive dans un environnement où elles peuvent s'épanouir en toute sérénité. Girls Rugby Inc. repose sur sept valeurs clés : le leadership, l'autonomisation, la réussite, le développement, la satisfaction, le respect et la sportivité. Toutes ces valeurs font partie intégrante de notre programme visant à enseigner aux jeunes joueuses des leçons de vie aussi bien sur l'aire de compétition qu'en dehors.

Pourquoi avoir demandé à rejoindre le programme YCM+ du CIO ?

J'ai travaillé au CIO sous contrat à durée déterminée de 2015 à 2016. J'ai participé à la coordination du programme YCM pour les JOJ d'hiver de Lillehammer 2016, et j'ai vu les retombées positives que le programme YCM+ pouvait avoir en termes de changement social. Après Lillehammer, j'ai piloté une initiative de "rugby foulard" féminin dans l'Ohio. En toute logique, l'étape suivante était d'adresser une demande de subvention au CIO en 2018 pour lancer Girls Rugby Inc.

Erin Kennedy

Où en est le projet ?

En 2018, nous avons organisé nos premiers programmes de rugby sans contact pour les filles âgées de 6 à 14 ans à Denver, Portland et San Diego. Ces initiatives ont rassemblé 120 filles, dont 80 % ignoraient tout de ce sport. Cette année, nous avons tenu des camps de printemps à San Diego et Denver, ainsi qu'à Columbus pour la toute première fois. À plus longue échéance, nous espérons multiplier par deux le nombre de filles pratiquant le rugby sans contact aux États-Unis, pour le faire passer de 1 055 à plus de 2 000.

Erin Kennedy

Quelles sont les réactions jusqu'ici ?

Après nos trois premiers programmes l'année dernière, 92 % des parents ont trouvé que leurs filles avaient gagné en confiance grâce à Girls Rugby Inc., et 91 % des filles ont déclaré que nous les avions aidées à renforcer leur esprit d'équipe. Plus concrètement, nous avons vu ces filles adhérer pleinement aux valeurs que nous essayons d'inculquer. Un groupe a ainsi appris ce qu'était le respect et lorsque les filles ont participé au camp, elles ont expliqué comment elles appliquaient cette notion de respect dans leur vie de tous les jours. Une jeune joueuse âgée de 8 ans a par exemple raconté qu'une camarade de classe était victime d'intimidation à l'école et qu'elle avait décidé de prendre sa défense parce qu'elle n'était pas respectée. Cette histoire poignante n'est qu'une illustration parmi tant d'autres de la capacité qu'a notre programme d'enseigner des valeurs positives aux filles afin de les aider à devenir des jeunes femmes plus fortes.

Erin Kennedy

Comment Panasonic a-t-il aidé Girls Rugby Inc. ?

Le partenariat de Panasonic avec le CIO pour le programme YCM+ est incroyablement utile. Le financement et le soutien dont nous avons bénéficié ont été déterminants car ils nous ont permis non seulement de lancer et de mener à bien nos programmes, mais aussi de faire connaître le rugby à un nombre plus élevé de filles aux États-Unis.

back to top En